NOUVELLES
12/04/2017 12:14 EDT | Actualisé 12/04/2017 12:47 EDT

Le NPD accuse les libéraux d'utiliser une tactique «conservatrice»

OTTAWA — Le ministre des Finances, Bill Morneau, se défend d'avoir déposé un projet de loi omnibus sur la mise en oeuvre du budget fédéral, contrairement à ce que soutient l'opposition.

Le texte, qui fait plus de 300 pages, a été déposé à la Chambre des communes, mardi. 

En plus d'apporter les changements nécessaires pour concrétiser les mesures budgétaires, il modifie le mandat du Directeur parlementaire du budget, la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés, le Code canadien du travail ainsi que plusieurs autres législations.

Trente lois qui n'ont aucune incidence budgétaire, selon le Nouveau Parti démocratique (NPD), qui dénonce l'usage «d'un vieux truc conservateur».

Le ministre Morneau s'est défendu mardi matin d'avoir déposé un projet de loi omnibus dont l'ensemble du contenu provient du budget.

Les députés néo-démocrates Alexandre Boulerice et Nathan Cullen ont talonné le premier ministre, Justin Trudeau, mardi après-midi lors de la période des questions, l'accusant d'hypocrisie.

Celui-ci a répondu que tout projet de loi sur le budget doit couvrir un large éventail de questions qui améliorent la vie des Canadiens.

Il a ajouté que les modifications concernant le directeur parlementaire du budget le rendront plus indépendant puisqu'il deviendrait un agent du Parlement.

En vertu de ce projet de loi, le directeur parlementaire du budget devrait déposer un plan de travail annuel. Le NPD craint que cette mesure ne restreigne la capacité des parlementaires à lui demander d'estimer le coût des politiques qui font l'objet de débats, comme c'est le cas actuellement.