NOUVELLES
12/04/2017 03:07 EDT | Actualisé 12/04/2017 03:20 EDT

L'Iran condamne la reconduction de sanctions par l'UE

L'Iran a condamné mercredi la décision de l'Union européenne de reconduire pour un an des sanctions décrétées en raison de la situation des droits de l'Homme dans le pays.

La République islamique "condamne le deux poids deux mesures et l'instrumentalisation des droits de l'Homme par l'Union européenne, notamment la reconduction des sanctions illégitimes sous prétexte de la violation des droits de l'Homme" par l'Iran, a déclaré Bahram Ghassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères

Les sanctions reconduites par l'Union européenne mardi répondent à "de graves violations des droits de l'Homme" en Iran, a affirmé le Conseil de l'UE, qui représente ses 28 Etats membres, dans un communiqué.

Elles avaient été imposées en réponse à la répression des manifestations contre la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad, de juin à décembre 2009, qui s'étaient soldées par des dizaines de morts et des milliers d'arrestations.

En vertu de ces sanctions, 82 personnes -dont des gradés militaires de haut rang, des juges, des procureurs, des responsables de la police ou des services de renseignement, des chefs de milice et des directeurs de prisons- et une entité sont interdites de visa pour l'UE et leurs fonds dans l'Union restent gelés.

Ces sanctions, régulièrement prorogées depuis leur mise en place en 2011, sont distinctes des lourdes sanctions économiques et individuelles que l'UE avait imposées à l'Iran en raison de ses activités nucléaires controversées.

Celles-ci ont été levées en janvier 2016, six mois après la conclusion d'un accord entre Téhéran et les grandes puissances sur le démantèlement de ce programme nucléaire.

sgh/vl