NOUVELLES
12/04/2017 03:48 EDT | Actualisé 12/04/2017 04:00 EDT

Italie/matches truqués - Un défenseur de Serie A suspendu 18 mois

Armando Izzo, défenseur central du Genoa, a été condamné à 18 mois de suspension et 50.000 euros d'amende pour "non-dénonciation" dans une affaire de matches truqués, a annoncé mardi la fédération italienne de football.

Izzo risquait une peine plus lourde puisque dans ses réquisitions, l'instance disciplinaire de la FIGC avait demandé six ans de suspension pour le joueur, âgé de 25 ans.

L'affaire avait commencé en mai 2016 quand une dizaine de membres d'un groupe de la Camorra, la mafia napolitaine, avaient été arrêtés dans le cadre d'une enquête sur des paris et des matches truqués en Serie B, la deuxième division italienne.

L'enquête portait notamment sur deux matches de Serie B de la saison 2013-2014 - Modène-Avellino, le 17 mars 2014, et Avellino-Reggina, le 25 mai 2014 - dont les résultats pourraient avoir été arrangés après l'intervention des mafieux. Armando Izzo était alors joueur à Avellino.

Le joueur, né à Naples, a rejoint le Genoa et la Serie A la saison suivante, en 2014-2015.

Il fait partie des bons défenseurs centraux du championnat d'Italie et a été appelé à deux reprises en équipe d'Italie sans avoir pour l'instant porté le maillot de la Nazionale.

Un autre défenseur de Serie A, Fabio Pisacane, qui évolue à Cagliari, a été acquitté dans la même affaire. Francesco Millesi, joueur d'Avellino au moment des faits et qui ne joue plus en professionnel, a lui été suspendu pour cinq ans.

Le club d'Avellino, qui évolue en Serie B, a pour sa part été sanctionné d'un retrait de trois points.

stt/dmk