NOUVELLES
12/04/2017 01:30 EDT | Actualisé 12/04/2017 02:00 EDT

Explosions à Dortmund: ce que l'on sait

Le bus de l'équipe de football allemande de Dortmund a été visé mardi soir par trois explosions avant un match de Ligue des champions. La police envisage une piste islamiste mais n'a jusqu'ici pas parlé de "terrorisme".

Voici ce que l'on sait:

- Trois explosions

Vers 19H15 locales (17H15 GMT), trois explosions retentissent au passage du bus de l'équipe de Dortmund qui vient de quitter son hôtel et se dirige vers le stade, où elle doit affronter dans la soirée l'équipe de Monaco, en quart de finale aller de la Ligue des champions.

"Toute l'équipe est en état de choc. Ce sont des images que l'on ne peut pas s'enlever de la tête", a témoigné le directeur général du club allemand, Hans Joachim Watzke.

Des vitres renforcées du bus ont partiellement volé en éclats et un joueur de l'équipe, le défenseur international espagnol Marc Bartra, 26 ans, a été blessé. Il a été opéré dans la soirée d'une fracture du poignet, avec succès selon le club, et soigné pour des coupures. Le match, lui, a été reporté à ce mercredi à 16H45 GMT (18H45 locales).

- Piste islamiste -

Le parquet fédéral, seul compétent en matière de terrorisme, a pris en main l'enquête initialement ouverte pour "tentative d'homicide" et s'exprimera mercredi à 12H00 GMT.

Jusqu'ici, aucune indication n'a été donnée quant à d'éventuels suspects.

Mais selon plusieurs médias allemands, la police examine une piste islamiste, les enquêteurs ayant découvert sur les lieux de l'attaque une lettre écrite "au nom d'Allah, le clément, le miséricordieux".

Ce document évoque la participation de l'Allemagne à la coalition contre le groupe Etat islamique ainsi que l'attentat sur un marché de Noël de Berlin le 19 décembre dernier, revendiqué par cette organisation jihadiste.

"La lettre endosse la responsabilité des faits", s'était contentée de déclarer mardi en fin de soirée une magistrate du parquet de Dortmund, Sandra Lücke.

- Les enquêteurs prudents -

"Il est possible que ceux qui ont commis l'acte aient voulu créer une fausse piste", avertit cependant le quotidien Süddeutsche Zeitung, selon lequel les enquêteurs prennent la lettre de revendication avec des pincettes.

L'agence allemande DPA évoque d'ailleurs une deuxième revendication circulant sur internet et attribuant l'action à la mouvance antifasciste.

Les explosifs semblent avoir été dissimulés dans une haie et actionnés au passage du bus. Selon le quotidien Bild, les enquêteurs pensent avoir affaire à des bombes artisanales confectionnées avec des sections de tuyaux.

- Sécurité renforcée -

La police a prévu des mesures de sécurité renforcées pour les deux équipes en vue du match reporté à mercredi 18H45 locales (16H45 GMT).

"Nous ferons tout ce qui est possible pour que le match se déroule en toute sécurité", a dit le chef de la police.

A Munich aussi, où le Bayern affronte dans la soirée le Real Madrid, la sécurité des deux équipes a été renforcée.

bur-ylf-cfe/alf/chc