NOUVELLES
12/04/2017 08:43 EDT | Actualisé 12/04/2017 08:44 EDT

Des joueurs du Canadien rappellent leurs souvenirs d'enfance des séries

MONTRÉAL — À quelques heures du début des séries 2017, des joueurs du Canadien ont partagé leurs meilleurs souvenirs d'enfance à regarder les éliminatoires de la Coupe Stanley.

Shea Weber

Natif  de la Colombie-Britannique, Shea Weber se souvient encore très bien de la finale de 1994 entre les Canucks de Vancouver et les Rangers de New York. Transportés par Mark Messier, les Rangers avaient gagné les deux derniers matchs pour remporter la finale en sept rencontres et mettre fin à une disette de 54 ans.

«Mon père et mon frère étaient des vrais fanatiques des Canucks et ils étaient dévastés après la série. Je n'étais pas vraiment un partisan des Canucks et je trouvais ça drôle de voir mon frère dans cet état.»

Michael McCarron

«Ma série préférée est probablement la finale de 2008 quand les Red Wings ont gagné la coupe Stanley, a raconté Michael McCarron, qui est natif de la banlieue de Detroit. L'année suivante, les Penguins ont eu leur revanche et j'avais le coeur en miettes. Cette série-là est peut-être encore plus mémorable». Marc-André Fleury avait alors réalisé un arrêt à la toute dernière seconde aux dépens de Nicklas Lidstrom, préservant l'avance de 2-1 des Penguins dans le match ultime et permettant à la bande de Sidney Crosby de soulever la coupe.

Andreas Martinsen

Même s'il est né de l'autre côté de l'Atlantique à Baerum, dans la banlieue d'Oslo, en Norvège, Andreas Martinsen garde de bons souvenirs des séries de la LNH.

«Je me souviens des séries Avalanche-Red Wings. C'était toute une rivalité à la fin des années 1990 avec les nombreuses bagarres! Le hockey a changé depuis cette époque, mais nous jouons avec le même instinct de survie».

L'Avalanche a gagné deux coupes Stanley pendant l'apogée de leur rivalité (1996 et 2001), tandis que les Red Wings en ont gagné trois (1997, 1998 et 2002).

Brendan Gallagher

Avant de déménager avec sa famille dans la région de Vancouver, Brendan Gallagher est rapidement devenu un partisan des Oilers, puisqu'il est né à Edmonton.

«Je me souviens que les Oilers perdaient toujours contre Dallas. Nous étions allés à un match et les spectateurs avaient reçu des objets en mousse et nous les agitions en narguant (le gardien des Stars) Ed Belfour.»

Logiquement, le souvenir préféré de Gallagher est le moment de gloire des Oilers face aux Stars.

«Je me souviens de la série en 1997 quand Todd Marchant avait marqué le but gagnant du septième match en prolongation. C'était l'extase... même si nous avions ensuite été éliminés au deuxième tour.»

Paul Byron

Joueur de petite taille, Paul Byron a toujours idolâtré les joueurs de son gabarit.

«J'aimais beaucoup Paul Kariya et j'ai adoré suivre le parcours des Ducks jusqu'en finale en 2003. Je me souviens quand (le défenseur des Devils) Scott Stevens l'avait plaqué et qu'il semblait pratiquement mort sur la glace. Il était finalement revenu au jeu et avait marqué. C'était vraiment spécial.»

Ce but de Kariya, environ 11 minutes de jeu après la sévère mise en échec de Stevens en deuxième période du sixième match, avait aidé les Ducks à forcer la présentation d'une partie ultime. Les Devils avaient finalement gagné le septième match.