NOUVELLES
12/04/2017 09:28 EDT | Actualisé 12/04/2017 09:40 EDT

Colombie: SOS de René Higuita qui se dit victime d'extorsion

René Higuita, l'ancien gardien de but de la Colombie entré dans les annales du football pour son "coup de scorpion", a lancé un SOS en affirmant d'être victime de demande d'extorsion de fonds de la part d'un bandit.

"Je suis très inquiet parce qu'il y a un bandit qui nous appelle pour nous extorquer de l'argent en se cachant derrière la Bacrim (gangs criminels)", affirme l'ancien gardien de l'Atletico Nacional et de la sélection de Colombie notamment dans une vidéo publiée sur son compte Instragram.

Higuita, âgé de 50 ans, habite depuis plusieurs années dans une ferme d'élevage de la municipalité de Puerto Berrio, située dans la région de Magdalena Medio, où proviendraient les demandes d'extorsion de fonds.

La police locale spécialisée dans la lutte contre les extorsions et les séquestrations a ouvert une enquête pour éclaircir le cas, a annoncé à l'AFP un responsable de l'entité.

Magdalena Medio se trouve dans l'une des régions les plus touchées par le conflit armé entre la guérilla, les paramilitaires et les agents de l'Etat pendant plus de 50 ans, provoquant quelque 220.000 morts, 60.000 blessés 6,9 millions de déplacés.

Dans les années 1980, la région était le fief des milices paramilitaires d'extrême droite, dissoutes en 2006, et leurs affrontements violents avec la guérilla gauchiste faisait alors rage.

Selon les autorités colombiennes, la région est de le repère de bandes criminelles, spécialisées dans le trafic de drogues, l'exploitation minière illégale et la délinquance.

René Higuita, entré dans la postérité par ses dégagements d'un "coup de scorpion" (dos au but et jambes retournées en arrière), a aussi publié sur son compte Twitter un message de paix en assurant être "un homme du peuple".

"Si un soldat me demande une photo, je la lui donne. Si un guérillero m'en demande, je la lui donne, si un paramilitaire en fait pareil, je la lui donne également", écrit Higuita en concluant: "Merci à tout mon peuple!"

raa/cl/sk/ah