POLITIQUE
10/04/2017 05:39 EDT | Actualisé 10/04/2017 10:35 EDT

Salaire de ses dirigeants: Bombardier doit dévoiler des détails aujourd'hui

Ryan Remiorz/Canadian Press

Bombardier devrait dévoiler lundi les détails entourant les changements préalablement annoncés à la rémunération de ses hauts dirigeants en déposant une nouvelle circulaire de sollicitation auprès des autorités réglementaires.

Les protestations ont été nombreuses dans le public et dans la classe politique lorsqu'il a été révélé que les cinq plus hauts dirigeants de la multinationale ainsi que son président exécutif du conseil, Pierre Beaudoin, allaient toucher une rémunération globale totalisant près de 32,6 millions $ US.

Plusieurs mois plus tôt, le gouvernement du Québec avait injecté 1 milliard $ US de fonds publics dans le programme des avions CSeries de Bombardier et en février dernier, le gouvernement du Canada a octroyé à la compagnie un prêt de 372,5 millions $ CAN remboursable sur 15 ans pour le développement de la CSeries et du Global 7000.

Face à la grogne, le chef de la direction de Bombardier (TSX:BBD.B), Alain Bellemare, a annoncé il y a quelques jours le report d'un an du versement des paiements aux dirigeants en les rendant conditionnels à l'atteinte des objectifs du plan de redressement de la compagnie dont la réalisation est prévue pour 2020. Pour sa part, M. Beaudoin a renoncé à la majoration de sa rémunération.

Cependant, les protestations n'ont pas cessé. Dimanche, plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés devant les bureaux du premier ministre Philippe Couillard, à Montréal, pour protester contre les rémunérations que se versent les dirigeants de l'entreprise. Leur manifestation avait débuté devant le siège social de Bombardier, au centre-ville.

Bombardier prévoit mettre à pied 14 500 employés d'ici à la fin de 2018. En 2016, elle a encaissé une perte de près de 1 milliard $.

LIRE AUSSI:

» Autre manifestation à Montréal

» Bombardier reporte jusqu'en 2020 une partie de la hausse salariale

Face à la grogne, le chef de la direction de Bombardier (TSX:BBD.B), Alain Bellemare, a annoncé il y a quelques jours le report d'un an du versement des paiements aux dirigeants en les rendant conditionnels à l'atteinte des objectifs du plan de redressement de la compagnie dont la réalisation est prévue pour 2020. Pour sa part, M. Beaudoin a renoncé à la majoration de sa rémunération.

Cependant, les protestations n'ont pas cessé. Dimanche, plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés devant les bureaux du premier ministre Philippe Couillard, à Montréal, pour protester contre les rémunérations que se versent les dirigeants de l'entreprise. Leur manifestation avait débuté devant le siège social de Bombardier, au centre-ville.

Bombardier prévoit mettre à pied 14 500 employés d'ici à la fin de 2018. En 2016, elle a encaissé une perte de près de 1 milliard $.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Manifestation contre Bombardier Voyez les images