10/04/2017 08:12 EDT | Actualisé 20/07/2017 11:40 EDT

Comment enseigner la conduite automobile à son jeune

-101PHOTO- via Getty Images

Incroyable comment le temps passe vite, n'est-ce pas? Vous venez à peine de passer au travers les sauts d'humeur de la crise de l'adolescence, et déjà le moment est venu d'apprendre la conduite automobile à votre jeune.

Vous prenez une grande respiration, et vous vous remémorez votre première expérience derrière un volant. Vous êtes déterminé à rendre l'expérience de l'apprentissage agréable et, surtout, vous amuser avec votre ado.

Et puis, une fois l'étape du permis de conduire passée, vous ne serez plus responsable des innombrables déplacements de vos enfants devenus soudainement de jeunes adultes. Enfin, vous pourrez vous reposer les samedis soirs alors que votre jeune, maintenant libre, pourra se rendre à ses pratiques, au centre d'achat ou à ses soirées avec les amis, et il pourra même aller porter ses frères et sœurs aussi! Bref, vous serez désormais tout aussi libre que le nouveau conducteur.

Le plaisir passe par la simplicité

Vous avez peut-être déjà lu une panoplie de textes et écouté les conseils de plusieurs experts sur l'apprentissage de la conduite automobile. Après tout, vous savez que ça s'en vient depuis plusieurs mois déjà.

On vous a parlé de sous-virage et de survirage, et des techniques servant à corriger les deux phénomènes, puis on a mentionné l'importance d'adopter la bonne position de conduite et d'imaginer le volant comme une horloge où il faut placer ses mains à 3 heures et 9 heures. On vous a aussi dit que vous deviez absolument inculquer à votre jeune l'importance de faire le tour du véhicule avant chaque déplacement pour s'assurer qu'il n'y a pas d'objets potentiellement dangereux dans les parages, et bien placer les rétroviseurs afin de réduire au maximum les angles morts.

Ces instructions sont vraies et pertinentes, il n'y a aucun doute. Cela dit, il ne faut pas oublier que votre jeune sera certainement nerveux au moment d'embarquer pour la première fois derrière le volant de la voiture familiale. Garder les choses simples sera beaucoup plus productif!

Voici donc un guide visant à vous aider étape par étape à enseigner la conduite automobile à votre jeune!

La première étape : les conseils de base

Il n'est pas nécessaire d'entrer dans des explications poussées pour enseigner les bases de la conduite. On le répète : gardez les choses simples!

La bonne position de conduite est celle où nous sommes à l'aise derrière le volant. Les rétroviseurs doivent nous permettre de voir ce qui se passe sur les côtés du véhicule et derrière nous. Le sous-virage et le survirage n'auront jamais lieu si nous roulons à une vitesse sécuritaire. Il faut aussi rappeler l'importance d'éviter les distractions. Le cellulaire ne doit pas être à portée de main et le volume de la radio doit être à un niveau raisonnable.

Voilà ce qui est important d'expliquer à votre jeune. L'expérience s'occupera de peaufiner les connaissances par la suite.

La deuxième étape : multipliez les occasions de conduire

Plus nous conduisons, plus nous sommes à l'aise avec le comportement d'un véhicule. Il faut donc multiplier les moments où vous prenez la route avec votre jeune au volant. Vous avez une liste complète de commissions à faire chaque fin de semaine. Pourquoi ne pas vous installer dans le siège du passager et laisser votre ado vous conduire?

Encore mieux, pourquoi ne pas entreprendre une balade en voiture de quelques heures? Est-ce qu'il y a un endroit que votre jeune et vous aimeriez visiter? Voilà une excellente opportunité de passer du temps ensemble tout en apprenant la conduite automobile.

Votre jeune sera alors exposé à plusieurs situations différentes de conduite dans un contexte fort agréable. Vous passerez probablement du temps sur l'autoroute où vous pourrez donner des conseils sur la vérification de l'angle mort ou encore la distance à conserver entre votre véhicule et les autres autos sur la route.

La troisième étape : partager vos connaissances

Il n'est pas nécessaire de ressortir des explications théoriques complexes apprises il y a des dizaines d'années pour apprendre tout cela à votre jeune, vous n'avez qu'à lui expliquer ce que vous faites quand vous êtes derrière le volant.

Si votre jeune vous aide avec les commissions, il sera exposé à la conduite urbaine et les stationnements traditionnels ou en parallèle. Encore une fois, expliquez ce que vous feriez dans les différentes situations qui se présentent. Guidez votre jeune dans ses manœuvres de stationnement en l'aidant avec le positionnement de la voiture et l'utilisation de l'accélérateur, des freins et de la direction. Encore une fois, vous expliquez ce que vous feriez dans ces différentes situations.

On le répète, l'expérience compte pour beaucoup en conduite. Il est impossible de devenir un bon conducteur simplement en apprenant la théorie. C'est pourquoi il faut multiplier les occasions d'apprendre et de pratiquer.

Le vendredi soir, assoyez-vous avec votre jeune et planifiez les déplacements de la fin de semaine. Lors de chaque déplacement, votre jeune apprendra quelque chose de nouveau. N'hésitez pas à lui raconter vos histoires de conduite aussi, même s'il y en a quelques-unes que vous voudriez peut-être oublier! Ces expériences lui serviront, il n'y a aucun doute.

Au final, ce qui compte, c'est de rendre l'expérience amusante

En résumé, l'apprentissage de la conduite automobile doit être simple et agréable. Il s'agit d'occasions où vous passez beaucoup de temps seul à seul avec votre jeune, du temps qui se fait de plus en plus rare au fur et à mesure que les années passent. Même s'il est normal d'être un peu nerveux à l'idée de se retrouver derrière le volant d'une voiture conduite par notre ado, il faut profiter de ces moments et nous assurer qu'ils sont légers et amusants!

Il est difficile d'enseigner la conduite automobile dans son ensemble à votre jeune avec seulement quelques séances d'apprentissage derrière le volant. L'expérience sera beaucoup plus efficace (et agréable) si vous y allez étape par étape, que vous planifiez ensemble de courts ou longs voyages à effectuer régulièrement qui permettront à votre jeune de se familiariser avec la voiture et de poser des questions en temps et lieu, et que vous mettez l'emphase sur l'expérience avant la théorie.