DIVERTISSEMENT
09/04/2017 09:14 EDT

Jean-François Lépine touché par les témoignages envers Janine Sutto

Les témoignages d’admiration et d’affection à l’égard de Janine Sutto affluent depuis le décès de celle qu’on surnommait «Notre-Dame-du-Théâtre», le 28 mars dernier, mais ils ont été particulièrement éloquents dimanche, alors que le public était invité à saluer une dernière fois la grande comédienne, exposée en chapelle ardente dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal

Aux dires de Jean-François Lépine, conjoint de Mireille Deyglun et gendre de Madame Sutto, la générosité et l’émotivité des gens étaient particulièrement senties lorsque ceux-ci allaient offrir leurs sympathies à la famille de la défunte.

Plusieurs souvenirs de Janine Sutto, dont des photos, avaient été disposés dans la grande salle de l’hôtel de ville, et les visiteurs devaient arpenter tout l’espace dans un parcours délimité avant d’arriver au cercueil et de pouvoir tendre la main à Mirelle Deyglun, Jean-François Lépine et leurs enfants, Félix et Sophie.

«On a voulu que les gens, en faisant le tour, voient toutes sortes de ses objets, a expliqué le journaliste. Il y avait même une très belle toile, faite à partir d’une photo de son enfance. Les gens étaient évidemment émus de voir tout ça et, quand ils arrivaient jusqu’à nous, ils étaient déjà imbibés du personnage.»

«C’est sûr que, pour la famille, ces témoignages sont très importants. Il y a des gens qui nous voient, et qui ont l’impression qu’on est de leur famille, d’une certaine façon. Parce que cette femme-là a fait partie de leur vie. Ça, c’est émouvant. C’était une journée émouvante pour nous, évidemment», a ajouté Jean-François Lépine.

Membre de la famille

Celui-ci était le biographe officiel de sa belle-maman, dont il avait raconté la vie et le cheminement professionnel dans l’ouvrage Vivre avec le destin, paru en 2010. Or, s’il connaissait Janine Sutto pratiquement mieux que personne, Jean-François Lépine a reconnu que la perspective du public n’est pas nécessairement la même que la sienne.

«C’est sûr que, quand on entend les gens en parler, c’est différent. Moi, j’ai tenu à faire sa biographie à un moment donné, parce que je trouvais qu’il fallait laisser quelque chose de permanent. Et, en le faisant, j’ai interviewé énormément de gens qui ont travaillé avec elle, de tous les âges, mais j’avais moins rencontré le public. Sauf quand j’étais avec elle ; quand elle était en public, tout le monde lui parlait. Comme si elle était un membre de leur famille! On avait même rencontré quelqu’un qui mendiait, qui lui avait demandé de l’argent sur la rue, et qui l’avait appelée Berthe, parce que c’était son nom de personnage dans Symphorien

Lorsqu’on lui demande quel est, à son avis, le legs de Janine Sutto au patrimoine de chez nous, Jean-François Lépine soutient qu’elle a contribué à «la création de tout le Québec culturel d’aujourd’hui.»

«Je pense que c’est une femme qui a beaucoup laissé en termes d’exemples. La façon dont elle a traité sa fille Catherine, la jumelle de Mireille, qui était handicapée, et qu’elle a tenu à garder avec elle presque toute sa vie, la façon dont elle a pratiqué son métier… Pas seulement pour ses camarades, mais je pense que le public le sentait, aussi. Elle était dédiée à ce métier. Elle a été à la naissance du théâtre québécois, parce qu’avant, c’était du théâtre que les Français venaient faire ici pour les francophones. Elle a participé à la renaissance du cinéma québécois dans les années 70. Et la télévision, la télévision française d’Amérique! Elle a été l’un des personnages centraux qui ont créé cette télévision, autant dans le secteur privé que le secteur public. Cette collaboration, c’est énorme! Comme je dis tout le temps, à la fin de sa carrière, elle a même fait des téléséries sur le web! Elle s’en allait là», a terminé Jean-François Lépine avec un tendre sourire.

LIRE AUSSI:

»Le public se souvient de Janine Sutto (PHOTOS)

»Janine Sutto : une déferlante d'hommages à la suite du décès de la comédienne

»La comédienne Janine Sutto est décédée à l'âge de 95 ans (PHOTOS/VIDÉO)

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le public rend hommage à Janine Sutto Voyez les images