NOUVELLES
07/04/2017 07:46 EDT

Les fortes pluies causent des inondations au nord de Montréal (PHOTOS/VIDÉO)

Les précipitations qui sont tombées au cours des derniers jours sur le sud-ouest de la province ont fait monter le niveau de nombreux cours d'eau et provoqué des inondations dans plusieurs villes au nord de Montréal.

On dénombre des dizaines de résidences inondées à Sainte-Thérèse, Blainville et Rosemère en raison des débordements de la rivière aux Chiens.

À Sainte-Thérèse, l’accumulation de l’eau a forcé l’évacuation d'une cinquantaine de résidences.

Une maison où des sacs ont été installés pour bloquer l'infiltration d'eau, à Sainte-Thérèse. Photo : Radio-Canada

Un centre d’hébergement a été mis en place par la Ville. Une dame rencontrée à cet endroit par Radio-Canada a affirmé qu'elle n'avait pas vu de telles inondations en 15 ans à Sainte-Thérèse.

Les pompiers, qui ont reçu les premiers appels jeudi soir, s'affairent actuellement à restreindre les infiltrations à l'aide de barrières pour bloquer le courant et dévier l'eau. Leur tâche est toutefois compliquée par l'accumulation d'eau dans le réseau d'égouts, surchargé.

Un pompier installe des sacs pour bloquer l'infiltration d'eau, à Sainte-Thérèse. Photo : Radio-Canada

La rivière Mascouche déborde

À Mascouche, les eaux de la rivière du même nom ont envahi la rue et la place Marie-Victorin. Au moins sept maisons ont été évacuées.

L'eau a été pompée dans une trentaine de résidences touchées. La situation y est maintenant maîtrisée, selon les policiers et les pompiers.

Le niveau de l'eau observé place Marie-Victorin, à Mascouche Photo : Radio-Canada/Conrad Fournier

Dans le secteur de la rivière des Mille-Îles, les autorités surveillent de près la situation. Pour l'instant, le débit de la rivière s’accélère, mais le niveau de l'eau a baissé durant les dernières heures. Le lac des Deux-Montagnes se situe à peu près à son niveau habituel, qui baisse graduellement.

Les régions des Laurentides, de Lanaudière, de Montréal et de Laval font l'objet d'une surveillance continue.

Par mesure de prévention, les municipalités ont commencé la distribution de sacs de sable et mis des sacs de jute à la disposition de la population.

On recommande aux résidents à risque de sortir les objets de valeur de leur sous-sol et de préparer un bagage pour 24 à 48 heures, en cas d'évacuation.

Un réchauffement qui pourrait compliquer les choses

Le dégel printanier favorise la montée des eaux sur l'ensemble du territoire. Plus que les précipitations attendues, c'est ce phénomène qui pourrait empirer la situation dans les jours à venir.

« Il y a une hausse des températures, prévue au cours des prochains jours, qui risque d’amener une augmentation du ruissellement. Donc, il devrait y avoir un petit peu plus d’eau dans les rivières, on doit surveiller ce volet-là. Ce ne sera pas la pluie, mais le ruissellement », a expliqué la directrice générale d'Hydro Météo, Maryline Lafrenière.

LIRE AUSSI:

» Trois conseils de conduite lorsque la température est imprévisible

» Le plaisir de cet enfant qui nage dans une flaque d'eau est contagieux


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter