NOUVELLES
07/04/2017 11:48 EDT | Actualisé 07/04/2017 11:48 EDT

Une mannequin accuse le propriétaire des Oilers de lui avoir offert de l'argent contre des faveurs sexuelles

Le propriétaire des Oilers d'Edmonton, Daryl Katz, et la mannequin brésilienne Greice Santo.

Dans une poursuite en diffamation déposée cette semaine à New York, la mannequin brésilienne et actrice de la télésérie Jane l'Immaculée Greice Santo accuse Daryl Katz de lui avoir offert de l'argent en échange de faveurs sexuelles lors d'une séance photo pour le magazine Viva Glam à Hawaï en 2015.

« Il me payerait 20 000 $ par jour et me verrait cinq, six fois par mois », écrit Greice Santo dans une plainte manuscrite remise à la police hawaïenne et contenue dans un document déposé avec la poursuite.

Elle affirme aussi dans des documents juridiques avoir reçu 35 000 $ par virement bancaire de Daryl Katz et de son associé Michael Gelmon.

La police d'Hawaï a étudié la plainte de Greice Santo, mais n’a pas porté d’accusations.

Dans la même plainte, Mme Santo souligne que, plusieurs mois plus tard, Michael Gelmon l’a menacée après avoir appris qu’elle avait confié à un producteur de musique qu'on lui avait offert de l'argent en échange de faveurs sexuelles.

Mme Santo a déclaré dans des documents juridiques que Michael Gelmon lui avait mentionné que « le chef de sécurité de Daryl [Katz lui avait dit] qu'il s'assurerait [qu'elle] ne travaille plus jamais à Hollywood ».

« M. Gelmon me rappelait constamment comment M. Katz était puissant et ce qui se passerait si je l'affrontais », poursuit Greice Santo.

Les allégations sont contenues dans une poursuite déposée dimanche par le mari de Greice Santo, R. J. Cipriani, un parieur professionnel, aussi connu sous le nom de Robin Hood 702.

Ce dernier avait notamment fait l’objet d’un portrait dans le magazine Rolling Stone et d’autres publications pour avoir fait tomber un caïd de la drogue.

La poursuite

Dans les documents déposés en cour, R. J. Cipriani allègue que Daryl Katz a utilisé le magazine Viva Glam « pour se procurer de jolies femmes pour son plaisir personnel ».

« Une de ces séances photo à Hawaï comprenait l’épouse du demandeur, où M. Katz, aidé de M. Gelmon, a poursuivi de manière inappropriée l’épouse du demandeur », est-il écrit dans le document de la poursuite.

Il est aussi possible d'y lire que « l’épouse du demandeur n’est pas étrangère aux demandes d’hommes riches et puissants et, à l’exception de MM. Katz et Gelmon, cela était toujours fait avec un certain "je-ne-sais-quoi" ».

Le demandeur ajoute que « d’autres prétendants tels que Leonardo DiCaprio, Axl Rose, John Stamos et Jim Carrey ont tous accepté non comme réponse ».

La poursuite allègue que le comportement inapproprié a été documenté dans une plainte criminelle faite par Greice Santo en juillet 2016 et déposée comme preuve avec la poursuite.

Daryl Katz et Michael Gelmon ne sont pas identifiés comme défendeurs dans la poursuite. M. Cipriani poursuit le cabinet de relations publiques G. F. Bunting + Co, qui représenterait M. Katz.

La poursuite allègue que M. Cipriani a proposé une histoire au New York Post au sujet de virements bancaires faits à Mme Santo par une entreprise dirigée par M. Gelmon.

R. J. Cipriani accuse le président de G. F. Bunting + Co, Glenn Bunting, d’avoir faussement dit à l’éditeur des pages d’affaires Richard Wilner qu’il tentait d'extorquer de l'argent à Daryl Katz ou à Michael Gelmon, ou aux deux, pour anéantir les chances que le New York Post publie l’histoire des virements bancaires « et de son infâme trame de fond ».

Une déclaration de défense n'a pas été déposée et aucune des allégations n'a été prouvée devant les tribunaux.

Daryl Katz et Glenn Bunting ont refusé les demandes d’entrevues de CBC. Mais un porte-parole de l’entreprise Oilers Entertainment Group a fait suivre un communiqué de l’avocat de M. Katz, Dennis Roach, disant :

« Robert J. Cipriani est un criminel reconnu qui a menacé M. Katz et sa famille depuis plus d'un an. Les allégations contenues dans la plainte déposée contre M. Bunting et son entreprise et les affirmations faites dans ce document concernant M. Katz sont fausses, malveillantes et entièrement sans mérite. »

« En outre, il est clair que cette plainte a été déposée uniquement comme appât pour les médias dans le cadre d'un effort continu de M. Cipriani pour harceler, embarrasser et éventuellement extorquer M. Katz, exactement comme M. Cipriani l'a fait avec d'autres personnes éminentes. »

M. Gelmon a dit à CBC qu’il ne souhaitait pas commenter l'affaire, car « la crédibilité [de M. Cipriani] est très douteuse »

LIRE AUSSI:

» Pornographie juvénile: la police recherche des victimes de cet homme

» Elle devient propriétaire d'un espace de stationnement à force de l'utiliser

» Suicide d'Amanda Todd: le suspect néerlandais sera extradé

Voir aussi:

Galerie photo Les mannequins les mieux payés de 2016 Voyez les images