Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Salle de spectacle Grey Rock : une valeur ajoutée dans la région d'Edmundston, selon le directeur artistique

Le Centre d'amusement Grey Rock, à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, a inauguré sa salle de spectacle, mercredi soir, en accueillant l'artiste Claude Dubois qui s'est produit devant des centaines de mélomanes.

Environ 400 personnes ont pris place dans la salle pour voir et entendre l'auteur-compositeur-interprète québécois, qui leur a offert un éventail de ses nombreux succès.

À l’origine, la salle Grey Rock n’était pas prévue pour des spectacles. Elle a été transformée l’été dernier pour accueillir l’Acadie des terres et forêts. Constatant le succès de cette production, le propriétaire de l'établissement a décidé de présenter d’autres spectacles.

La salle est très polyvalente, souligne Étienne Deschênes, directeur artistique du Centre d'amusement Grey Rock.

« On a investi environ 350 000 $ pour refaire des salles de bain, acheter un système sonore haut de gamme, des rideaux et travailler le son, parce que la qualité du son est exceptionnelle ici. La salle peut être jusqu’à 700 personnes si on est debout, pour des spectacles rock qu’on va certainement faire venir. La salle va de 40 à 700 personnes parce qu’elle sert aussi à des réunions, des conférences, des ateliers », explique M. Deschênes.

Étienne Deschênes précise que la salle était un théâtre pour le spectacle de Claude Dubois et qu’elle accueille dès jeudi une exposition. Elle peut être complètement réaménagée selon les besoins en moins de quatre heures.

Je pense qu’on amène un outil différent, un peu haut de gamme, [...]. C’est une valeur ajoutée à ce qu’on offrait dans la région.

Quant aux prochains spectacles qui seront présentés, Étienne Deschênes parle d’accueillir d’autres artistes du Québec, par exemple Robert Charlebois ou Jean-Pierre Ferland. Il est aussi question de présenter des « découvertes », par exemple les Hay Babies.

Avec les informations d’Anne-Marie Parenteau

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.