Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Fender Telecaster de Dédé Fortin entre au musée

Plusieurs objets ayant appartenu à André « Dédé » Fortin ont fait leur entrée au Musée de la civilisation, à Québec, dans le cadre de son exposition permanente Le temps des Québécois. Parmi eux, la Fender Telecaster du chanteur, mort en 2000, fait figure de trésor musical.

Cette guitare électrique « a accompagné l’artiste en répétition, au studio d’enregistrement et sur la scène », disent Lydia Bouchard et Vincent Giguère, les deux conservateurs du musée. Par le passé, la guitare électrique de Dédé Fortin a été prêtée pour plusieurs expositions, dont Musique : le Québec de Charlebois à Arcade Fire, en 2014, au Musée McCord de Montréal.

L’ensemble des objets récupérés par le musée comprend également une « guitare de feu », une batterie et des photos. Il constitue un don de la famille du fondateur des Colocs. Le processus a mis près de trois ans à se finaliser. « On nous a fait voir la portée de l’œuvre d’André dans le patrimoine culturel du Québec, et réaliser à quel point il fallait préserver sa mémoire », a commenté Réal Fortin, le frère de l’artiste, dans un communiqué.

L’équipe du musée de la capitale québécoise s’est évidemment réjouie de ses nouvelles acquisitions.

Par son apport à la chanson, à la musique et à la langue française, Dédé Fortin se greffe aux grands personnages politiques, sociaux et culturels qui jalonnent le parcours de l’exposition.

Lancée en 2004, l’exposition Le temps des Québécois entend mieux connaître l’histoire de la province, de la création de la Nouvelle-France à nos jours.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.