DIVERTISSEMENT
06/04/2017 10:28 EDT

Un film rare des années 1920 retrouvé dans un sous-sol

Turning on vintage film camera with old style film cartridges on brown wooden table, retro style photo effect
peshkov via Getty Images
Turning on vintage film camera with old style film cartridges on brown wooden table, retro style photo effect

Un film de 1924 considéré comme introuvable par la bibliothèque du Congrès américain a refait surface dans le sous-sol d'un ancien Winnipégois.

Richard Scott, qui vit actuellement à Mississauga, en Ontario, a retrouvé les bobines du film Secrets of the Night (Les secrets de la nuit), ainsi que celles de 14 autres films de l’époque en question dans sa maison, où elles étaient parfaitement préservées.

Les longs-métrages appartiennent à sa famille depuis 70 ans environ. Ils faisaient partie des films d’enfance de M. Scott, qu’il écoutait avec sa famille dans leur maison du quartier St. James, dans l’ouest de Winnipeg.

Le père de M. Scott était employé du grand magasin Eatons, qui avait à l'époque une cinémathèque. Lorsque le commerce a cessé de montrer des films dans les années 1940, le patriarche a mis la main sur 15 films ainsi qu’un projecteur.

«Notre cinéma maison n’avait rien de sophistiqué – une bobine de 16 mm projetée sur un grand drap suspendu avec des pinces à linge.»

M. Scott a récemment décidé de contacter l’école de préservation et de restauration cinématographique L. Jeffrey Selznick du musée George Eastman House à Rochester, dans l’État de New York.

Le personnel de l’école a mis l’homme en contact avec une archiviste à l’Université de Toronto, qui est venue chez M. Scott pour prendre les bobines et les examiner dans son laboratoire universitaire.

Un homme dans le noir

Quelques semaines plus tard, l’archiviste a fait savoir à l’ancien Winnipégois que l’université allait restaurer et numériser chacun des films, et que l’un d’entre eux, Secrets of the Night, était bien spécial.

«J’oserais même dire qu’il est plus que rare – il est unique», a souligne Brock Silversides, directeur du service médiatique de l’Université de Toronto, ajoutant qu’avant le don de Richard Scott, la croyance voulait qu’il n’y avait qu’une copie partielle de Secrets of the Night en existence, dans une collection privée.

La semaine dernière, l’Université de Toronto a organisé une séance spéciale pour visionner le vieux film muet, avec accompagnement piano comme bande sonore. La famille de M. Scott s'y trouvait, parmi plus d’une centaine de spectateurs.

«C’était formidable, déclare-t-il. Je n’avais pas vu ce film-là depuis 50 ans. Ça m’a ramené directement en enfance.»

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

LIRE AUSSI :

» Gala Québec Cinéma 2017: tout ce qu'il faut savoir

» Le nouveau «Chucky» tourné chez... le premier ministre du Manitoba?

» Brian Cox époustouflant dans la première bande-annonce de «Churchill»

À voir également :

Galerie photo Des photos banales transformées en affiches de cinéma Voyez les images