Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Don Rickles, maître du politiquement incorrect aux États-Unis, est mort

Décédé jeudi à Los Angeles à l'âge de 90 ans, l'artiste américain, très populaire aux États-Unis, s'était fait connaître grâce à son humour acerbe, toujours prêt à égratigner son public et les célébrités. Il avait notamment fait les beaux jours de la scène à Las Vegas.

Né à Manhattan, il avait entamé des études à L’Académie d’art dramatique de New York après avoir servi dans la Marine américaine au cours de la Seconde Guerre mondiale. Sa carrière en solo sur scène avait toutefois mis plusieurs années avant de décoller. Ses passages à l’émission culte The Tonight Show With Johnny Carson dans les années 60 ont fait de lui une vedette.

C’est d’ailleurs à l’animateur qu’il devait son surnom, « Mr. Warmth » (Monsieur chaleureux), on ne peut plus sarcastique, vu les piques dont il était coutumier. Cet humour acide, mal vu dans un premier temps, avait finalement fait de lui une vedette, notamment à Las Vegas, où il était devenu l’une des têtes d’affiche.

Proche de Frank Sinatra, il avait rencontré l’acteur et chanteur alors qu’il donnait un spectacle dans une boîte de nuit. S’inspirant d’un des films où Sinatra jouait les gros bras, Rickles l’avait alors apostrophé : « Hey, Frank, fais comme chez toi. Frappe quelqu’un! ». Sa « victime » avait éclaté de rire et une amitié était née.

De nombreuses célébrités se prêtaient au jeu de devenir la cible de l’humoriste. Y compris à la Maison-Blanche : en 1985, invité au bal inaugurant le deuxième mandat de Ronald Reagan, il n’avait pas épargné le président, mettant en doute son intelligence.

Est-ce que je ne vais trop vite pour vous quand je parle, Ronnie?

Cet humour sans concession a « eu une influence majeure sur de plus jeunes artistes, dont les comédiens Louis CK, Lewis Black et Zach Galifianakis et l’animateur radio provocateur Howard Stern », a rappelé jeudi le Washington Post.

Parallèlement à sa carrière sur scène, Don Rickles a joué dans une dizaine de films, dont Casino de Martin Scorsese. Il avait également prêté sa voix au personnage de Monsieur Patate dans les différentes aventures de la franchise Toy Story.

De nombreuses célébrités ont, ces dernières heures, salué la mémoire du disparu sur Twitter. « Un dieu est mort aujourd’hui », a déclaré l’acteur Tom Hanks, alors que son confrère Billy Crystal parle d’une « perte gigantesque ». « 90 ans avec Don Rickles, ce n’était pas assez », a pour sa part regretté l’animateur Jimmy Kimmel.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.