DIVERTISSEMENT
06/04/2017 04:44 EDT | Actualisé 10/04/2017 02:18 EDT

Aldo Giampaolo ne sera plus le gérant de Céline Dion (VIDÉO)

L'union professionnelle entre Céline Dion et Aldo Giampaolo est maintenant histoire du passé. L’équipe de la chanteuse a transmis l’information dans un très bref communiqué, jeudi, en fin d’après-midi. La déclaration envoyée aux médias était signée par Céline elle-même.

«J’annonce par la présente la démission d’Aldo Giampaolo de son poste aux Productions CDA (Las Vegas). Aldo a fait partie de mon équipe de management depuis quelques années et il se retire maintenant pour des raisons personnelles et familiales. J’apprécie sincèrement ce qu’il a fait pour ma carrière et je respecte sa décision. Je lui souhaite tout le meilleur pour ses projets futurs», a déclaré la star internationale.

Aldo Giampaolo gérait la carrière de Céline depuis  trois ans, mais il a pris officiellement et complètement la relève après le décès de René Angélil, en janvier 2016. Son intégration à la tête des Productions CDA/Feeling s’était faite tout doucement; en juin 2014, le principal intéressé répétait en entrevue qu’il était CEO (chef de la direction) au sein de l’entreprise, mais que René Angélil demeurait le chairman, le président, le décideur. Ce dernier avait désigné lui-même Aldo Giampaolo pour lui succéder aux commandes de la carrière de Céline.

Aldo Giampaolo a été vice-président des opérations du Forum de Montréal, puis directeur exécutif de projets au nouveau Forum de Montréal (devenu depuis le Centre Molson, puis le Centre Bell). On lui doit la création du Groupe Spectacles Gillett, connu aujourd’hui sous le nom d’evenko. Il a ensuite été directeur général, division nouvelles entreprises du Cirque du Soleil, et président et chef de la direction de QMI Divertissement et Sports, et a été responsable de l’amphithéâtre de Québec, le Centre Vidéotron.

Son «règne» aux affaires de Céline Dion a notamment été marqué par le changement de chef d’orchestre de Céline. En mars 2015, Claude «Mégo» Lemay apprenait avec stupéfaction qu’il était remercié après près de 30 ans de collaboration avec la Québécoise. Trois autres musiciens qui accompagnaient Céline sur scène avaient connu le même sort, une décision qui n’a jamais été réellement expliquée, mais que plusieurs avaient attribuée à la nouvelle administration en poste. Remplacé par un autre homme de chez nous, Scott Price, Mégo n’avait pas caché avoir encaissé difficilement ce revers.

Pendant son bout de chemin avec Aldo Giampaolo, Céline Dion a aussi modifié son style vestimentaire, désormais plus décontracté – qu’on pense à son fameux coton ouaté de Titanic qui avait tant fait jaser, l’été dernier – et changé de styliste, abandonnant la Québécoise Annie Horth, qui l’habillait depuis des années, pour se tourner vers Law Roach, un Américain qui choisit ses tenues depuis un an.

Ses projets tendent en outre à rejoindre un public plus jeune, comme sa récente participation à The Voice à titre de mentore, même si elle offre toujours des spectacles en résidence au Colosseum du Caesars Palace, à Las Vegas. L’été dernier, Céline Dion s’arrêtait au Centre Bell, à Montréal, à l’Amphithéâtre Cogeco, à Trois-Rivières, et au Centre Vidéotron, à Québec dans le cadre d’une tournée francophone qui l’a aussi menée en Europe.

Aldo Giampaolo est marié à Marianik Giffard, qui a longtemps été vice-présidente opérations et développement chez Productions J, et proche collaboratrice de Julie Snyder, avec qui il a eu deux enfants. Il est également père d’une fille dans la trentaine, et grand-papa.

Patrick Angélil, prochain gérant?

Sitôt l’annonce du départ de Giampaolo de l’entourage de Céline Dion communiquée, les rumeurs ont commencé à aller bon train sur le web. Plusieurs pensent que Patrick Angélil, le fils aîné de René – né de sa relation avec Denise Duquette -, pourrait reprendre le flambeau auprès de la diva. Un choix qui apparait logique, puisque Patrick Angélil, 49 ans, fait partie du clan professionnel de Céline depuis plus d’une vingtaine d’années.

René Angélil a eu deux autres enfants avant d’épouser Céline Dion, Jean-Pierre, en 1974, et Anne-Marie, en 1977. Céline Dion a souvent blagué, dans la dernière année, que son garçon René-Charles, 16 ans, prend parfois plaisir à la conseiller dans ses décisions au boulot, mais l’adolescent est évidemment trop jeune pour se voir confier tout de suite de telles responsabilités. Les jumeaux Nelson et Eddy, pour leur part, sont seulement âgés de 6 ans.

VOIR AUSSI: