NOUVELLES
05/04/2017 05:37 EDT | Actualisé 05/04/2017 05:37 EDT

Une directrice d'école démissionne après une enquête menée par des élèves

La directrice désignée d'une école secondaire au Kansas a quitté son poste après que des élèves ont mené une enquête journalistique et soulevé des doutes sur sa formation.

Le conseil d'établissement de l'école Pittsburg dit avoir accepté la démission d'Amy Robertson mardi, soulignant que la principale intéressée avait déclaré avoir pris cette décision "dans le meilleur intérêt du conseil (...) à la lumière des enjeux qui ont été soulevés".

La principale préoccupation des apprentis journalistes concernait le doctorat et la maîtrise que Mme Robertson disait avoir obtenus de l'Université Corllins, une institution en ligne qui n'est pas officiellement accréditée.

Amy Robertson soutenait avoir suivi sa formation avant que l'université ne perde son accréditation.

Trina Paul, une des rédactrices du "Booster Redux", le journal de l'école secondaire Pittsburg, a expliqué à la publication "The Kansas City Star" que Mme Robertson allait sous peu devenir la directrice de l'école et que les élèves voulaient s'assurer qu'elle avait bel et bien toutes les qualifications requises.

Le superintendant du conseil, Destry Brown, a louangé le travail des élèves.

"J'apprécie le fait que nos jeunes posent des questions et qu'ils n'acceptent pas quelque chose seulement parce que quelqu'un leur a dit", a-t-il déclaré au "Pittsburg Morning Sun".

Amy Robertson, qui travaille présentement à Dubaï pour une firme de consultation en éducation, a mentionné dans un courriel envoyé au journal "The Kansas City Star" qu'il n'y avait "aucun enjeu" lorsqu'elle a reçu ses diplômes de l'institution en ligne en 1994 et 2010.

Elle a toutefois refusé de répondre aux interrogations soulevées par les élèves, arguant que "leurs préoccupations ne sont pas basées sur des faits".

M. Brown a mentionné que des questions avaient également été soulevées à l'interne parmi le personnel sur les qualifications de la directrice désignée, mais que le reportage des élèves avait "probablement accéléré le processus".

La responsable du journal étudiant, Emily Smith, a dit être "très fière" de ses élèves. Elle a ajouté que leur objectif initial n'était pas de faire renvoyer Mme Robertson, mais qu'ils avaient "travaillé très fort pour découvrir la vérité".


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter