BIEN-ÊTRE
04/04/2017 12:23 EDT | Actualisé 04/04/2017 12:26 EDT

Gordon Ramsay met fin au débat sur la pizza hawaïenne

Michael Tran via Getty Images
WEST HOLLYWOOD, CA - FEBRUARY 26: Gordon Ramsay arrives at the 25th Annual Elton John AIDS Foundation's Oscar viewing party held at The City of West Hollywood Park on February 26, 2017 in West Hollywood, California. (Photo by Michael Tran/FilmMagic)

Quand le très renommé Gordon Ramsay hausse le ton, on l'écoute. Que ce soit dans "Masterchef", "Cauchemar en cuisine" ou sur Twitter, lorsque son verdict tombe, c'est sans appel.

Après s'en être violemment pris à la nourriture servie dans les avions, il a ajouté un plat à la liste des aliments qu'il est hors de question pour lui d'ingurgiter. Sa dernière victime? La pizza hawaïenne et son audacieuse recette de jambon ou de poulet mêlé à de l'ananas.

"L'ananas n'a rien à faire sur une pizza", s'est offusqué le chef sur son réseau social favori ce mardi 4 avril. En cinq heures, son coup de gueule a été retweeté plus de 20.000 fois, s'attirant tantôt l'adhésion, tantôt les foudres de la twittosphère. "Mais c'est trop bon, tu sais pas de quoi tu parles", s'étrangle un internaute, vite étouffé par une personne du camp adverse: "Non, ça ne l'est pas, l'ananas se met dans une salade de fruits et une salade de fruits n'a rien à faire sur une pizza".

Une chose est sûre: si les avis divergent, celui de Ramsay pèse le plus lourd dans la balance. Les étoiles Michelin attribuées à ses restaurants n'y sont sûrement pas pour rien. "Le roi a parlé. C'est officiel", plussoie une participante à la discussion, ou encore "Merci d'avoir mis un terme à ce débat", renchérit une autre.

Le cas de ce mets sucré-salé, probablement inventé par un Canadien, revient régulièrement sur le devant de la scène numérique, comme sur le banc d'un tribunal. En février, le président de la République d'Islande lui-même avouait que s'il en avait le pouvoir, il ferait voter une loi interdisant l'utilisation d'ananas sur les pizzas. Le mois dernier, une Américaine avait posté sur Twitter une photo de sa pizza sans ananas alors qu'elle en avait demandé. Le refus d'obtempérer du pizzaïolo était vite devenu viral.

Le camp anti-ananas-sur-une-pizza l'a-t-il donc emporté? Rien n'est moins sûr. Difficile d'imaginer que les internautes du monde entier abandonnent, sur simple commande de Gordon Ramsay, cette polémique houleuse qui les passionne depuis des années et constitue une source d'inspiration inépuisable pour créer des mèmes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les choix des nutritionnistes chez Boston Pizza Voyez les images