POLITIQUE
04/04/2017 01:07 EDT | Actualisé 04/04/2017 01:12 EDT

Sénat: le sort de Don Meredith est toujours en suspens

Le comité d'éthique du Sénat se réunissait mardi matin pour entendre le témoignage du sénateur Don Meredith, qui a plongé l'institution dans l'embarras après qu'il eut été révélé qu'il avait entretenu une relation sexuelle avec une adolescente de 16 ans.

La séance se déroulait à huis clos, et les représentants des médias ont été tenus à l'écart de certains points d'accès que le sénateur conservateur pouvait emprunter pour pénétrer dans la salle de réunion.

Le sénateur Meredith a été furtivement aperçu à l'issue de sa comparution devant le comité, qui aura duré environ deux heures, alors qu'il s'est faufilé dans une cage d'escalier de l'édifice où se trouve son bureau.

don meredith

Don Meredith

Il ne s'est pas adressé aux journalistes, laissant ce soin à son avocat, Bill Trudell. Ce dernier a signalé que le dossier de son client, qui est en congé de maladie depuis quelques semaines, n'était pas encore réglé.

Le comité sénatorial sur l'éthique et les conflits d'intérêts doit fournir ses recommandations sur le sort qui devrait être réservé à Don Meredith, notamment à savoir si le Sénat a le pouvoir de l'éjecter de son siège.

À leur arrivée, mardi matin, aucun des sénateurs qui siègent au comité d'éthique n'a voulu faire de commentaires.

Le sénateur André Pratte, qui n'est pas membre de ce comité, a pour sa part affirmé qu'il serait "extrêmement déçu" d'apprendre que le Sénat n'a pas le pouvoir de montrer la porte à un homme qui a selon lui clairement violé le code d'éthique.

Le principal concerné a signalé qu'il n'avait pas l'intention de démissionner et demandé pardon pour ce qu'il a qualifié d'"échec moral".

Un rapport publié en mars par la conseillère à l'éthique du Sénat, Lyse Ricard, conclut que le sénateur conservateur a enfreint "les normes les plus élevées de dignité inhérentes à la charge de sénateur" et que sa conduite avait "déprécié l'institution du Sénat".

Elle a jugé que Don Meredith a affiché une conduite pouvant déprécier la charge de sénateur ou l'institution du Sénat "en se servant, du moins en partie, de sa stature de sénateur".

LIRE AUSSI:

» Ce sénateur canadien n'est pas prêt à démissionner malgré un scandale sexuel avec une adolescente

» Un rapport du Sénat blâme sévèrement Don Meredith


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter