POLITIQUE
03/04/2017 12:44 EDT

Philippe Pichet défend son plan d'action pour le SPVM (VIDÉO)

Le directeur du SPVM Philippe Pichet a défendu lundi son plan d’action déposé vendredi dernier, estimant qu’il pourra changer les mentalités et les structures en cinq ans et non en 10 ans comme il avait dit précédemment.

«Oubliez ça 10 ans, ce sera en cinq ans» a-t-il affirmé lors d’une entrevue avec Le Huffington Post Québec au siège social du Service de police de la Ville de Montréal.

M. Pichet a aussi expliqué que le départ vendredi de son directeur des affaires juridiques, Alain Cardinal, était prévu depuis deux mois et que c’était un départ à la retraite après 32 ans de service.

Philippe Pichet s’est exprimé également sur les compressions budgétaires au SPVM au cours des dernières années et sur les grandes lignes de son plan d’action pour redorer le blason du SPVM dans la foulée des scandales sur les écoutes électroniques de journalistes et sur les fabrications de preuve à la SPVM.

Il a dit par ailleurs ne pas s’opposer à que le département des enquêtes internes soit confié à un organisme externe au SPVM mais la décision doit être prise par l’Assemblée nationale et la Ville de Montréal. Même réponse sur la séparations des pouvoirs avec le bureau du maire de Montréal et le processus de nomination du chef de police de Montréal : cela est du ressort de l’État et non de son plan d’action.

Vendredi dernier, Philippe Pichet a dévoilé un plan d’action en 38 points pour rassurer la population envers son corps de police et améliorer le lien de confiance. Selon lui, il faut éliminer la culture du secret dans la police de Montréal.

Voyez l’entrevue intégrale de M. Pichet avec le HuffPost Québec ci-dessous