NOUVELLES
01/04/2017 05:18 EDT | Actualisé 02/04/2018 01:12 EDT

Tour des Flandres - Le collectif Quick Step pour arbitrer le duel Sagan/Van Avermaet

L'équipe belge Quick Step Floors va opposer, dimanche au Tour des Flandres, sa force collective aux deux grands favoris, le Slovaque Peter Sagan et le Belge Greg Van Avermaet, afin de se poser en arbitre de la plus célèbre des courses flamandes.

Certes, la plupart des observateurs s'attendent à un combat des chefs entre le champion du monde, Peter Sagan, et le champion olympique, Greg Van Avermaet, pour la victoire à Audenarde, la formation de Patrick Lefevere prenant le départ en qualité d'outsider.

Mais, traditionnellement, Quick Step a toujours su jouer de son surnombre pour imposer sa marque et se bâtir un palmarès sur les courses flamandes.

Cette édition ne devrait pas faire exception. Les candidats à la victoire sont nombreux: le Belge Yves Lampaert (récent vainqueur, impressionnant, d'A travers la Flandre), le Tchèque Zdenek Stybar (dans le top 10 ces deux dernières saisons) ainsi que le rusé Néerlandais Niki Terpstra (toujours placé depuis 2012).

Mais ce sont surtout Tom Boonen, triple vainqueur, et Philippe Gilbert qui focalisent l'attention.

Le premier, sec et affûté comme il ne l'a jamais été, dispute à 36 ans son dernier Tour des Flandres.

Sa transformation physique est impressionnante: son visage émacié témoigne de semaines de travail intenses pour ne pas rater sa sortie au soir de Paris-Roubaix dans une semaine.

- Gilbert revit -

Mais Boonen refuse le rôle de favori: "Je ne suis pas sans prétention même si pour moi, il y a un homme au dessus du lot: Greg Van Avermaet, qui est sans doute dans l'année décisive pour gagner", a affirmé ainsi l'ancien champion du monde 2005, vendredi en conférence de presse.

"Cela ne m'empêche pas de croire en mes chances. Je ne suis pas en gala: je viens pour gagner. Et notre force collective pourrait bien m'y aider", a-t-il poursuivi, tout en affirmant qu'il ne se considère pas comme le leader de Quick Step Floors.

"Sur ce qu'il a montré depuis le début de la saison, notre chef de file est Philippe Gilbert", a-t-il ainsi lancé.

Le champion de Belgique revit, effectivement, depuis son départ de chez BMC cet hiver. Après quatre ans quasi exclusivement consacrés aux classiques ardennaises, il redécouvre "avec un plaisir immense" les courses flamandes.

Pour preuve, le Liégeois s'est imposé cette semaine aux Trois jours de La Panne après avoir pris la deuxième place d'A travers la Flandre et du GP de l'E3, autant de répétitions du Ronde.

Surtout, le Wallon de 34 ans s'est montré très offensif et très en jambes. De quoi se poser en principal candidat arbitre du duel Sagan/Van Avermaet.

"J'ai beaucoup travaillé pour être au niveau qui est le mien maintenant, explique-t-il. Je sais depuis des mois que je vais courir le Ronde et j'ai pu me préparer en fonction de ce rendez-vous. Je suis prêt".

Mais Gilbert ne se projette pas: "Sur une Flandrienne, les impondérables sont plus nombreux que sur les Ardennaises. Il suffit d'une erreur de placement au pied, d'une difficulté, pour tout perdre. La forme du moment n'est pas une garantie de succès".

Sagan et Van Avermaet sont prévenus.

bnl/lrb