NOUVELLES
01/04/2017 05:49 EDT | Actualisé 02/04/2018 01:12 EDT

Russie: une arrestation après une attaque revendiquée par l'EI en Tchétchénie

La Russie a annoncé samedi l'arrestation d'un des auteurs d'une attaque contre une base militaire qui avait fait six morts en mars en Tchétchénie, et avait été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

L'attaque, qui a eu lieu dans la nuit du 23 au 24 mars sur une base militaire de la Garde nationale russe dans le nord-ouest de la Tchétchénie (Caucase russe), avait fait six morts et trois blessés parmi les forces de sécurité russes. Six assaillants avaient également été tués.

Elle avait été revendiquée par l'EI, selon le centre américain de surveillance des sites jihadistes SITE.

L'un des auteurs de l'attaque, un homme de 21 ans habitant la région, a été arrêté et "a avoué sa culpabilité", a indiqué samedi le Comité d'enquête russe dans un communiqué.

"L'enquête se poursuit pour établir d'autres éventuels participants à l'attaque", ajoute le communiqué.

Après la revendication de l'EI, l'autoritaire président de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov, avait promis une "lutte féroce" contre les combattants jihadistes.

La Tchétchénie a connu deux guerres meurtrières, au début des années 1990 puis au début des années 2000.

Après le premier conflit (1994-1996), la rébellion s'était progressivement islamisée et avait débordé les frontières de cette république du Caucase russe pour se transformer en un mouvement islamiste armé actif dans tout le Caucase du Nord.

Les affrontements armés et les attaques visant les autorités et les forces de l'ordre sont devenues de plus en plus rares en Tchétchénie, mais restent assez fréquents au Daguestan, petite république voisine du Caucase russe.

Fin juin 2015, la rébellion armée islamiste dans le Caucase russe a prêté allégeance à l'organisation État islamique (EI), dont elle reste une source importante de combattants rejoignant les jihadistes en Syrie et en Irak.

am/mp/lpt