NOUVELLES
30/03/2017 04:44 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Un lieutenant de Joseph Kony s'est rendu aux forces ougandaises

KAMPALA, Ouganda — Un lieutenant du chef de guerre Joseph Kony s'est rendu aux forces ougandaises, a annoncé jeudi l'armée du pays.

Michael Omona, qui était responsable des communications pour le chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), s'est présenté aux forces ougandaises déployées en République centrafricaine.

La reddition d'Omona survient quelques heures seulement après que les États-Unis eurent annoncé qu'ils se retiraient de la traque de Kony, en raison de l'affaiblissement du groupe qu'il dirige.

Kony est recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Un de ses anciens commandants, Dominic Ongwen, est actuellement traduit en justice à La Haye.

L'armée américaine affirme qu'il dispose maintenant de moins d'une centaine d'hommes. La plupart de ses principaux lieutenants ont été neutralisés, a dit le général Thomas Waldhauser, ce qui signifie que Kony est «insignifiant» et en mode survie.

Une campagne médiatique lancée en 2012 avait porté à l'attention du monde Kony et les atrocités qui lui sont reprochées, notamment l'enlèvement d'enfants pour en faire des soldats ou des esclaves sexuels.

Les troupes ougandaises continueront à traquer Kony, en dépit du retrait des États-Unis.