NOUVELLES
30/03/2017 09:52 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Salaires des hauts dirigeants de Bombardier: Québec ferme les yeux

QUÉBEC — Le gouvernement Couillard fermera les yeux sur l'augmentation de 50 pour cent de la rémunération de la haute direction de Bombardier, en dépit des pressions de l'opposition qui la trouve indécente.

Autant le Parti québécois (PQ) que la Coalition avenir Québec (CAQ) ont demandé jeudi au gouvernement de signifier son objection, puisque l'entreprise a été sauvée par une injection massive de fonds publics québécois.

Les salaires des hauts dirigeants de Bombardier ont bondi d'environ 50 pour cent en 2016 au cours d'une année marquée par le licenciement de milliers d'employés dans le cadre de son plan de redressement.

La rémunération totale des cinq plus hauts dirigeants de la multinationale et de son président directeur du conseil, Pierre Beaudoin, a totalisé environ 32,6 millions $ US.

En conférence de presse jeudi matin, le premier ministre Philippe Couillard s'est bien gardé de condamner Bombardier, en affirmant que cette question concerne l'entreprise et ses actionnaires.

Cependant, il s'est demandé si le moment était bien choisi si on se place dans la perspective des travailleurs.