NOUVELLES
30/03/2017 07:02 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Paris et Berlin doivent avancer "main dans la main" (Hollande/Steinmeier)

Le président François Hollande et son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier ont affirmé jeudi la nécessité pour la France et l'Allemagne "d'avancer main dans la main" pour construire "l'Europe du futur" après le Brexit et de lutter ensemble contrer le nationalisme et l'extrémisme.

Au lendemain de la décision du gouvernement britannique de quitter l'Union européenne, "nous avons une responsabilité éminente, la France et l'Allemagne, qui est de donner un cap à l'Europe, et une vision à nos peuples respectifs afin que nous puissions être pleinement engagés pour bâtir l'Europe du futur", a affirmé M. Hollande dans une déclaration à la presse, après un déjeuner avec le nouveau président de la République fédérale d'Allemagne.

"Nos deux pays sont essentiels pour que l'Europe puisse avancer", a-t-il ajouté.

"Je me réjouis que les Allemands et les Français soient prêts à continuer à avancer main dans la main pour construire un avenir européen", a déclaré à l'unisson le nouveau président social-démocrate allemand, qui a pris ses fonctions le 18 mars.

"Que nous le voulions ou non, la France et l'Allemagne vont devoir exercer une responsabilité encore plus grande qu'avant", a-t-il ajouté.

Les deux chefs d'Etat ont aussi affirmé de concert leur volonté de contrer la montée du nationalisme et de l'extrémisme en Europe.

M. Hollande s'est félicité d'"une commune aspiration" entre la France et l'Allemagne "à lutter contre toutes les formes d'extrémisme, de retour aux nationalismes qui ont fait tant de mal à l'Europe et qui peuvent aussi altérer la paix dans le monde".

M. Steinmeier s'est dit déterminé à combattre "cette fascination pour des régimes autoritaires", appelant à "lutter contre cette tentation du simplisme".

swi/ff/elr/lb