NOUVELLES
30/03/2017 18:06 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Pallister envisage de réduire le nombre de réfugiés accueillis au Manitoba

Le premier ministre Brian Pallister affirme que son gouvernement devrait réduire le nombre de réfugiés accueillis au Manitoba cette année en raison de l'essor de demandeurs d'asile qui franchissent la frontière canado-américaine à pied.

M. Pallister estime que la province déboursera plus de 20 millions de dollars pour les réfugiés en 2017, soit le double de ce qu’elle a dépensé l’année dernière.

Cette somme ne sera pas suffisante pour accommoder les quelque 1200 demandeurs d’asile qui devraient rentrer clandestinement au Manitoba cette année, selon le chef conservateur, qui ajoute qu’une réduction du nombre de réfugiés parrainés par le gouvernement est une solution envisageable.

Nos ressources déjà étirées seront grevées encore davantage. On ne fait pas de fleurs aux réfugiés en les accueillant dans une situation où des ressources sont débloquées pour certains d’entre eux, mais pas pour d’autres.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

La province avait accepté d’héberger 300 réfugiés parrainés par le gouvernement cette année, dont la moitié est déjà arrivée en sol manitobain.

Toutefois, M. Pallister fait valoir que le Manitoba ne pourra peut-être pas se permettre de payer l’accueil et l’installation des 150 réfugiés parrainés qui ne sont toujours pas arrivés dans la province.