NOUVELLES
30/03/2017 08:10 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Les producteurs de cannabis ne veulent pas des emballages neutres

TORONTO — Des producteurs autorisés de cannabis ne veulent pas vendre leurs produits dans des emballages neutres, et trouvent injuste de taxer la marijuana médicinale au même titre que la marijuana récréative.

Un comité consultatif fédéral avait recommandé au gouvernement d'imposer des emballages neutres et des restrictions sur la publicité pour le cannabis, comme c'est déjà le cas pour les produits du tabac.

Dans une lettre transmise au gouvernement, qui doit déposer son projet de loi dans une douzaine de jours, sept producteurs soutiennent que ces emballages neutres empêcheront le consommateur d'y voir clair, et rendront ainsi la vie plus facile au marché noir et aux «dispensaires illicites».

Des experts soutiennent toutefois que ces restrictions sont nécessaires afin de s'assurer que les usagers sont bien conscients des risques du cannabis pour leur santé. D'autres croient que toute publicité pourrait encourager la consommation, comme ce fut le cas jadis avec la cigarette et l'alcool.

Les producteurs autorisés répliquent qu'avec les emballages clairement identifiés, ils ne souhaitent pas pousser les Canadiens à consommer, mais veulent plutôt les renseigner sur les différentes variétés de marijuana et leurs effets.

Brendan Kennedy, président de l'entreprise Tilray, de Colombie-Britannique, soutient que les producteurs autorisés de marijuana ne souhaitent surtout pas commettre les mêmes erreurs que les cigarettiers et les producteurs d'alcool. Selon lui, personne au sein de cette industrie ne veut d'un nouveau «Joe Camel» comme mascotte sympathique d'une marque de marijuana.

Les producteurs de cannabis s'opposent par ailleurs à l'imposition d'une taxe de vente sur la marijuana médicinale, comme le recommandait le comité consultatif. Selon eux, il serait injuste de pénaliser ainsi les usagers malades alors que les autres produits pharmaceutiques ne sont pas taxés.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau devrait déposer aux Communes son projet de loi sur la légalisation de la «marijuana récréative» au cours de la semaine du 10 avril.