NOUVELLES
30/03/2017 13:23 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

La rotation de lanceurs partants fera la force des Blue Jays en 2017

TORONTO — Les Blue Jays de Toronto ont amorcé la saison 2016 en n'ayant aucune idée de la qualité de leur rotation de lanceurs partants par rapport à leurs rivaux de la section Est de la Ligue américaine.

Ce fut finalement une de leur force et ils ont atteint la série de championnat de l'Américaine.

Et puisque le noyau de la rotation sera le même en 2017, le droitier Marcus Stroman croit que les Blue Jays amorceront la nouvelle campagne avec la plus redoutable rotation des Ligues majeures.

«Je crois que ça ne fait pas de doute et je suis prêt à le prouver», a récemment raconté Stroman au complexe d'entraînement des Blue Jays à Dunedin, en Floride.

«Nous représentions un point d'interrogation la saison dernière, mais nous savions ce que nous étions capables de faire. D'un à cinq, nous avons été très fort. Nous n'avions que des lanceurs qui donnent une chance de gagner à l'équipe à chaque match. Et c'est cette mentalité qui fait nos succès.»

Après une bonne saison 2015, le président des Blue Jays Mark Shapiro avait décidé de ne pas courtiser de lanceurs vedettes sur le marché des joueurs autonomes, embauchant plutôt le vétéran gaucher J.A. Happ et offrant un nouveau contrat à Marco Estrada. Et les deux joueurs l'ont fait bien paraître en 2016.

Happ a connu la meilleure saison de sa carrière en accumulant 20 victoires et Estrada a été invité au match des étoiles pour une première fois même s'il a été ralenti par une blessure au dos.

Stroman, joueur par excellence de la récente Classique mondiale de baseball, se dit prêt à atteindre un autre niveau et le vétéran gaucher Francisco Liriano est de retour après être passé des Pirates de Pittsburgh aux Blue Jays en août.

Aaron Sanchez, qui a compilé un dossier de 15-2 avec une moyenne de 3,00, complète la rotation.

«Notre rotation était une source de doutes pour plusieurs au début de la saison l'an dernier et je pense que ça nous a motivés, a mentionné Sanchez. Nous voulions prouver que nous avions notre place ici et nous voulons répéter nos exploits.»

En tant qu'unité, les partants des Blue Jays ont dominé la Ligue américaine en 2016 avec une moyenne de points mérités de 3,64 en 995 manches et un tiers de travail et en limitant les frappeurs adverses à une moyenne au bâton de ,236. Les Blue Jays ont employé seulement sept partants différents pendant la saison, alors que R.A. Dickey a oeuvré pendant 169 manches et deux tiers et que Drew Hutchison a effectué deux départs.

Malgré tout, le gérant John Gibbons ne tient rien pour acquis alors que les Blue Jays viseront à nouveau une première participation à la Série mondiale depuis 1993.

«C'est une nouvelle saison et tout est à refaire, a rappelé Gibbons. Je pense que nos partants ont tous dépassé nos attentes et oui, je crois qu'ils sont parmi les meilleurs du circuit.»

Les Blue Jays compteront aussi à nouveau sur une bonne offensive.

Jose Bautista est finalement demeuré avec les Blue Jays après avoir testé le marché des joueurs autonomes et il appuiera Josh Donaldson, joueur par excellence de la Ligue américaine en 2015, et Troy Tulowitzki.

Les Blue Jays ont perdu les services d'Edwin Encarnacion, mais ils ont espoir de voir Kendrys Morales prendre la relève comme frappeur de choix.

Donaldson croit que les Blue Jays ont le profil d'une équipe équilibrée.

«Je crois que l'offensive n'a pas produit à la hauteur de ses capacités la saison dernière. J'espère que nous retrouverons nos élans de 2015, a mentionné Donaldson. L'an dernier, nos lanceurs ont fait un travail phénoménal pour nous transporter aussi loin.

«C'est pourquoi je crois que notre équipe est plus équilibrée, parce que nous sommes meilleurs à tous les niveaux.»