NOUVELLES
30/03/2017 17:49 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

L'ancienne usine Oceanis à Shippagan vendue

Une ancienne usine de transformation à Shippagan a été vendue. L'entreprise Sogelco International de Montréal vient de compléter l'acquisition des anciennes installations Oceanis.

L'entreprise est déjà présente dans la Péninsule acadienne puisqu'elle est propriétaire de l'usine Boléro à Saint-Simon.

« La transaction est finalisée depuis vendredi dernier, déclare la mairesse de Shippagan, Anita Savoie-Robichaud, avec une satisfaction évidente. Nous sommes très contents à l'idée qu'il y aura à nouveau de l'activité sur le quai! »

La ville de Shippagan avait acheté l'usine dans le but de la revendre et assurer sa relance. Elle était en négociations avec l'entreprise depuis juin 2015. « Nous sommes soulagés que le promoteur n'a pas abandonné le projet en cours de route », glisse Mme Savoie-Robichaud.

Sogelco prévoit utiliser les installations pour faire du développement dans l'agroalimentaire, ajoute la mairesse. « Ils prévoient fonctionner par étapes. Il pourrait peut-être éventuellement y avoir 160 emplois. Je crois qu'ils veulent faire des produits de transformation finis, mais je leur laisse le soin de préciser tout ça », indique la mairesse.

Le conseil municipal est satisfait de voir que les installations inoccupées depuis plus de dix ans retrouveront vie. « C'est une usine qui a déjà fonctionné 24 heures sur 24, sept jours par semaine. C'était désolant de la voir à l'abandon, admet Anita Savoie-Robichaud. L'édifice aura besoin d'un peu de rénovations, mais il devrait retrouver fière allure. »

Depuis quelques années, Shippagan ne comptait plus aucune usine de transformation de produits marins. Il y en avait déjà eu jusqu'à sept durant l'âge d'or de la transformation.

Avec les informations de René Landry