NOUVELLES
30/03/2017 08:10 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Ford investit 500 millions de dollars au Canada, crée 300 emplois

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé jeudi un investissement de 500 millions de dollars canadiens (351 M d'euros) au Canada, avec la création de 300 nouveaux postes d'ingénieurs.

Le gouvernement canadien et celui de la province de l'Ontario soutiennent cet investissement, avec l'octroi par chacun d'une subvention de 102,4 millions de dollars.

Ford prévoit d'établir un nouveau centre de recherche et d'innovation à Ottawa spécialisé dans l'ingénierie de la connectivité mobile.

Ce centre mettra l'accent sur la recherche et le développement "pour l'ensemble des dispositifs d'info divertissement, des modems intégrés dans les véhicules, des modules passerelles et des technologies d'aide aux conducteurs de même que des véhicules autonomes", selon un communiqué du gouvernement de l'Ontario.

Le constructeur prévoit aussi d'établir d'autres sites à Waterloo et Oakville, en Ontario, en parallèle aux deux aux Etats-Unis en Caroline du Nord et en Floride, pour répondre "aux besoins mondiaux de Ford". Cent postes supplémentaires d'ingénieurs en logiciels et en matériel seront ainsi créés aux Etats-Unis.

Selon le Wall Street Journal, les 400 nouveaux ingénieurs embauchés par Ford travaillaient jusqu'à récemment pour la division solutions mobiles du Canadien BlackBerry, qui a cessé la fabrication de smartphones.

Le système "d'info divertissement" des voitures de Ford fonctionne avec le logiciel QNX de BlackBerry.

Le marché mondial des véhicules connectés dépassera les 131 milliards de dollars américains d'ici 2019, avec un taux de croissance annuelle de 30%, selon une étude du cabinet Transparency Market Research citée par Ford.

Ford prévoit d'équiper 20 millions de véhicules avec des modems intégrés au cours des cinq prochaines années à l'échelle mondiale.

Le constructeur américain avait précédemment annoncé un investissement de 700 millions de dollars dans son usine de fabrication de moteurs de Windsor et celle d'assemblage d'Oakville, en Ontario.

"L'industrie automobile est le moteur de l'économie de l'Ontario", a souligné la Première ministre de la province, Kathleen Wynne, avec plus de 100.000 emplois directs dans l'assemblage et la fabrications de pièces.

Ces "cinq dernières années, l'Ontario a produit plus de voitures que tout autre Etat ou provinces d'Amérique du Nord, soit 15% de la production totale du continent" nord-américain, selon la Première ministre.

jl/mbr/jld/vog

FORD MOTOR