NOUVELLES
30/03/2017 15:11 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Dépôt d'un recours contre le permis accordé à Keystone XL

Six organisations écologistes américaines ont déposé jeudi un recours contre la décision de l'administration Trump d'autoriser la construction de l'oléoduc controversé Keystone XL.

La plainte a été déposée devant un tribunal fédéral du Montana, l'un des États retenus pour le tracé du pipeline.

Les plaignants accusent le département d'État, qui a accordé le permis de construire, de s'être appuyé sur un « rapport d'impact environnemental dépassé et incomplet. »

En approuvant le chantier sans concertation publique et sans un rapport d'impact récent, l'administration Trump a enfreint le National Environmental Policy Act, estiment les organisations.

Le gouvernement, disent-elles, « s'est appuyé sur un rapport environnemental arbitraire, vieux et incomplet achevé il y a plus de trois ans, dans le cadre d'une procédure qui s'est terminée par le refus du département d'État d'octroyer un permis transfrontalier. »

Le projet, qui remonte à 2008, doit permettre de relier sur près de 1900 kilomètres les sables bitumineux de l'Alberta aux réseaux d'oléoducs du Nebraska.

L'ancien président Barack Obama l'avait rejeté en 2015, estimant qu'il n'aurait aucun impact sur le prix de l'essence et contribuerait aux émissions de gaz à effet de serre.

Donald Trump a relancé le chantier le 24 mars en affirmant que Keystone permettra de créer des emplois et de réduire le prix de l'essence, une décision saluée par l'industrie pétrolière et dénoncée par les défenseurs de l'environnement.

Cet oléoduc est une menace directe pour notre climat, la propreté de notre eau, pour la faune, et pour les milliers de propriétaires terriens et de communautés sur le trajet de ce projet sale et dangereux, qui doit être et sera stoppé.

Michael Brune, directeur exécutif du Sierra Club (une des organisations à l'origine de la plainte)

Ce recours est le deuxième déposé cette semaine contre l'administration Trump pour contester ses décisions en matière d'environnement.

Des groupes de défense de la nature et la tribu Cheyenne du Montana ont porté plainte mercredi contre le gouvernement pour violation du National Environmental Policy Act après la levée du moratoire décrété par Obama sur l'octroi de nouvelles concessions minières sur des terres fédérales.