NOUVELLES
30/03/2017 15:36 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Brad Wall dit n'avoir fait que son travail en invitant les compagnies albertaines en Saskatchewan

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, assure qu'il n'a pas enfreint l'Accord sur le commerce, l'investissement et la mobilité de la main-d'œuvre des provinces de l'Ouest en invitant les entreprises à déménager leur siège social en Saskatchewan afin de profiter, entre autres, des réductions de l'impôt sur le revenu des sociétés.

Le premier ministre a envoyé une lettre à cet effet à Whitecap Ressources, établie à Calgary, cette semaine, déclenchant la colère de son homologue albertaine, Rachel Notley.

Lors d’un point de presse jeudi matin, Brad Wall a dit qu’il faisait simplement son travail de premier ministre en tentant d’attirer des compagnies en Saskatchewan. Il soutient qu’il n’a offert aucun avantage autre que ceux qui existent déjà dans la province.

Il a toutefois rappelé que le récent budget comprenait une nouvelle mesure pour réduire l’impôt sur le revenu des sociétés, en plus d’autres incitatifs en place depuis quelques années.

L’Accord sur le commerce, l’investissement et la mobilité de la main-d’œuvre entre la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba crée le plus grand marché interprovincial sans barrières au Canada. En vertu de cette entente, les provinces doivent fournir un accès ouvert et non discriminatoire aux fournisseurs.