NOUVELLES
30/03/2017 14:33 EDT | Actualisé 31/03/2018 01:12 EDT

Amnistie s'inquiète des conditions de détention d'«El Chapo»

NEW YORK — Amnistie internationale s'inquiète des conditions de détention du narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman.

Un responsable de l'association qui milite pour les droits de l'homme a demandé à la prison de Manhattan, à New York, où est détenu «El Chapo» de pouvoir accéder à l'aile de sécurité maximale où celui-ci est gardé.

Le responsable veut interviewer le narcotrafiquant, à la suite de rapports indiquant que ses conditions de détention nuisent à sa santé.

Le bureau des procureurs des États-Unis a refusé de commenter, jeudi.

Joaquin Guzman, 59 ans, est arrivé aux États-Unis en janvier pour faire face aux accusations selon lesquelles il a été à la tête d'un important cartel de drogues évalué à plusieurs milliards de dollars.

Ses avocats affirment qu'«El Chapo» est enfermé dans sa cellule pendant 23 heures par jour et qu'il se voit refuser tout contact avec sa femme.

Les procureurs de leurs côtés disent que les mesures sont appropriées pour un détenu qui s'est échappé deux fois de prison au Mexique.