29/03/2017 12:04 EDT | Actualisé 29/03/2017 12:04 EDT

Faire tourner l'économie d'ici avec le Fonds de solidarité FTQ

Geber86 via Getty Images
Close up of a family having fun Close up of a family having fun

On a beau avoir le cœur sur la main, quand vient le temps d’investir, il n’est pas toujours facile de savoir où va notre argent. C’est toutefois ce qu’offre, à tout coup, le Fonds de solidarité FTQ.

Fondé il y a 34 ans pendant la crise économique importante des années 1980, le Fonds de solidarité FTQ a encore aujourd’hui pour mission de contribuer à la croissance économique des entreprises québécoises en créant, en maintenant ou en sauvegardant des emplois chez nous. Pour y parvenir, nos contributions sont investies dans des entreprises d’ici provenant de tous les secteurs d'activité de notre économie. C’est une façon de faire qui ressemble énormément à une économie de partage, dans laquelle tout le monde en ressort gagnant.

Dans la même optique que de prioriser l’achat de produits et d’aliments du Québec, il est tout aussi envisageable d’être un citoyen responsable et de contribuer à l’économie locale en cotisant à un REER+ au Fonds de solidarité FTQ. De plus, c’est simple et rapide de le faire. Pas besoin de prendre un rendez-vous et de passer par un conseiller financier. Il suffit de cotiser en ligne, à la fréquence et au montant que vous voulez. Le tout est réglé en cinq petites minutes ! Et il est même possible d’apporter des modifications à tout moment et de faire retenir le montant choisi directement sur sa paie. C’est facile d’être responsable dans ce temps-là !

En plus de faire rouler l’économie locale, il y a de nombreux avantages à cotiser aux REER+ du Fonds FTQ, comme les économies d’impôts supplémentaires de 30%, pour une contribution maximale de 5 000$ par année. Pour avoir une meilleure idée de combien coûte réellement une cotisation à un REER+ en fonction de notre salaire imposable, la section REER+ sur le site du Fonds de solidarité FTQ offre un outil de calcul simple et efficace.