NOUVELLES
28/03/2017 07:51 EDT | Actualisé 28/03/2017 07:55 EDT

Avant la présentation du Galaxy S8, Samsung annonce le reconditionnement des Note 7 (et ça fait plaisir à Greenpeace)

Samsung a annoncé le 27 mars qu'il allait mettre en vente prochainement des versions reconditionnées de ses téléphones intelligents Galaxy Note 7, objets d'un gigantesque rappel pour des raisons de sécurité, mettant en avant l'aspect pro-environnemental de l'opération. Une annonce qui intervient juste avant la présentation du nouveau Galaxy S8, ce mardi 28 mars.

Le fiasco du Galaxy Note 7 représente l'une des pires déconvenues pour le mastodonte sud-coréen, premier fabricant mondial de téléphones intelligents.

Il avait été contraint en septembre dernier d'ordonner un rappel planétaire de 2,5 millions de Note 7 après que plusieurs d'entre eux eurent explosé ou pris feu. Samsung avait alors mis en cause la batterie et fini par renoncer complètement en octobre à la production de cet appareil qui devait concurrencer l'iPhone 7 d'Apple, quand les nouveaux Note 7 ont pris feu à leur tour. Ils sont depuis interdits à bord des avions presque partout dans le monde.

Le groupe électronique souhaite désormais les remettre sur le circuit sous forme de "téléphones reconditionnés ou téléphones de location".

"Une nouvelle étape pour changer la façon de produire"

Ces appareils seront "recyclés et adaptés d'une manière favorable à l'environnement", notamment en récupérant tous les éléments possibles, explique l'entreprise dans un communiqué.

Pour déterminer quels téléphones pourront être reconditionnés, Samsung affirme qu'il consultera les autorités de régulation et "prendra en considération la demande locale". La date de mise sur le marché de ces premiers téléphones reconditionnés reste à déterminer, souligne Samsung.

Galerie photo Samsung Galaxy Note 7 Voyez les images


"Cela représente une immense victoire pour tous ceux qui se sont battus, et une nouvelle étape pour changer la façon de produire et de se débarrasser des objets électroniques", s'est félicité Jude Lee, du groupe écologiste Greenpeace, qui a mené campagne pendant des mois pour alerter sur les conséquences environnementales du rappel massif.

Jan Dawson, de Jackdaw Research, estime à l'inverse que la décision "ressemble à un faux pas" pour Samsung, au moment où il s'apprête à lancer son nouveau téléphone, le Galaxy S8.

Pour lui, "bien que le désir de minimiser l'impact environnemental soit louable, et Samsung bénéficiera à n'en pas douter du reconditionnement des téléphones, il aurait mieux valu faire ce qui était prévu initialement et abandonner complètement" ce modèle.