NOUVELLES
28/03/2017 01:48 EDT | Actualisé 28/03/2017 01:48 EDT

Poursuite de 124 millions de dollars et retard prévisible dans le chantier du pont Champlain (VIDÉO)

Le consortium chargé de construire le nouveau pont Champlain poursuit le gouvernement fédéral pour 124 millions de dollars, alléguant qu'on ne l'a pas informé de la fragilité du pont existant. Des failles dans la structure du vieux pont empêchent le transport de pièces lourdes, nécessaires au chantier, ce qui entraîne coûts et retards supplémentaires, selon Signature sur le Saint-Laurent.

Dans sa poursuite, déposée mardi matin en Cour supérieure du Québec et dont le quotidien Le Devoir a obtenu copie, le gestionnaire du projet invoque que les autorités fédérales ne l'ont pas prévenu « sciemment ou par négligence » de limitations empêchant le transport de pièces d'équipement nécessaires pour la poursuite du chantier.

Le consortium Signature sur le Saint-Laurent affirme que le fédéral avait été informé des limitations que présentaient d'une part, la structure actuelle du pont Champlain et, d'autre part, les routes de juridiction provinciale sur l'île de Montréal et autour de l'île. Mais le gouvernement canadien a tardé à transmettre ces informations au constructeur, allègue ce dernier.

Plus précisément, est-il écrit dans le libellé de la poursuite, Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) ont limité à 30 tonnes métriques la charge qu'un camion pouvait transporter sur le vieux pont Champlain. De plus, les autorités fédérales ont reçu deux lettres provenant de Transports Québec les avisant qu'une restriction de 65 tonnes métriques avait été imposée aux camions transportant, sur les routes du réseau québécois, des pièces d'équipement nécessaire.

Selon le gestionnaire du projet, le contenu de ces deux lettres ne lui a été divulgué que le 28 juillet 2016, soit plus de 13 mois après que le projet de mise en oeuvre eut été signé.

La livraison du nouveau pont est prévue pour le 1er décembre 2018. Mais Signature sur le Saint-Laurent évoque maintenant la possibilité que cela soit retardé.

Rappelons que le projet comporte non seulement la complétion du nouveau pont Champlain d'une longueur de 3,4 km, mais aussi un pont de 470 mètres pour L'Île-des-Soeurs, l'élargissement d'un tronçon de l'Autoroute 15 et l'amélioration des rampes d'accès à partir de l'Autoroute 10 et de la Route 132.

Signature sur le Saint-Laurent se refuse à tout commentaire, du fait que l'affaire est devant la justice.

Signature sur le Saint-Laurent regroupe SNC-Lavallin, ACS Infrastructure Canada et la société allemande Hochtief. Le consortium avait décroché le contrat de construction du nouveau pont Champlain en avril 2015, soit plus de trois ans après que les autorités fédérales eurent décidé d'aller de l'avant avec ce projet.

LIRE AUSSI:

» Le futur pont Champlain vu d'un drone

» Pont Champlain: un viaduc neuf est démoli

Galerie photo Évolution du chantier du pont Champlain Voyez les images