POLITIQUE
27/03/2017 03:19 EDT | Actualisé 27/03/2017 03:22 EDT

Québec investit 53 M$ à Montréal pour améliorer l'accès aux soins

La Presse canadienne

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, annonce un investissement de plus de 53 millions de dollars à Montréal afin de libérer des lits de soins de courte durée et d'ajouter du personnel dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Cette initiative s’inscrit dans la foulée de l’investissement de 100 millions de dollars annoncé en décembre dernier, qui vise à désengorger les urgences et à diminuer le temps d’attente dans les hôpitaux du Québec.

Selon Gaétan Barrette, de 10 % à 15 % des lits de courte durée à Montréal et dans l’ensemble du Québec sont occupés par des patients qui ont besoin d’autres types de soins. « Il n’y a pas de ressources pour transiter vers le domicile de la personne », dit-il.

Québec octroie donc 34,5 millions de dollars pour mettre en place des ressources intermédiaires destinées aux personnes en perte d’autonomie modérée, en réadaptation et en santé mentale.

Cette initiative permettra de libérer 700 lits de courte durée dans les centres hospitaliers de la région métropolitaine.

Le deuxième volet de l’annonce du ministre consiste en un investissement de 17,6 millions de dollars afin d’embaucher 350 personnes dans les CHSLD montréalais.

«Ces gestes sont le résultat d’une analyse adéquate de nos problèmes et de décisions qui visent à faire en sorte qu’une fois pour toutes on améliore nos soins de santé.» - Gaétan Barrette

Questionné à propos du manque de lits en CHSLD, le ministre de la Santé a affirmé qu’il n’en manquait pas, mais qu’il y a un problème dans l’organisation des soins à l’extérieur du réseau.

Interrogé également sur de probables réductions de personnel en CHSLD, Gaétan Barrette a répondu que personne ne devrait prendre les prétentions des organisations syndicales pour des faits. « On n’a pas réduit le personnel dans les CHSLD nulle part au Québec. »

LIRE AUSSI

»Gaétan Barrette est dans la mire du commissaire à l'éthique après une plainte

»Médecins de famille: Barrette accentue la pression pour atteindre ses cibles

VOIR AUSSI: