NOUVELLES
24/03/2017 07:42 EDT | Actualisé 24/03/2017 07:42 EDT

New York met en place des mesures pour aider les clandestins

NEW YORK, NY - MARCH 16: Demonstrators rally during a small protest of President Donald Trump's proposed travel ban and suspension of the country's refugee program, March 16, 2017 in New York City. On Wednesday night, a federal judge in Hawaii issued a temporary restraining order on President Trump's second version of the executive order, which restricts entry to the U.S. for people from six Muslim-majority countries. (Photo by Drew Angerer/Getty Images)
Drew Angerer via Getty Images
NEW YORK, NY - MARCH 16: Demonstrators rally during a small protest of President Donald Trump's proposed travel ban and suspension of the country's refugee program, March 16, 2017 in New York City. On Wednesday night, a federal judge in Hawaii issued a temporary restraining order on President Trump's second version of the executive order, which restricts entry to the U.S. for people from six Muslim-majority countries. (Photo by Drew Angerer/Getty Images)

L'Etat de New York va mettre en place une cellule dédiée à l'aide juridique aux immigrés, particulièrement les clandestins, dotée d'un million de dollars de financement mixte public/privé et qui associera services publics, fondations et associations.

Le Liberty Defense Project sera coordonné par le bureau des nouveaux Américains, service de l'exécutif de l'Etat de New York, et impliquera deux fondations, la Carnegie Corporation of New York et la fondation Ford, a annoncé vendredi le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, dans un communiqué.

Sera aussi associé au projet un réseau de 182 associations et organisations, ainsi que des cabinets d'avocats privés, des services juridiques d'universités et des barreaux, qui offriront leurs services à titre gracieux pour les immigrés "menacés par les récents changements en matière d'immigration", selon le communiqué.

Il s'agira notamment de porter assistance à des personnes sous le coup d'une procédure d'expulsion.

Plus de 200 avocats et juristes se sont portés volontaires et certains d'entre eux vont sillonner l'Etat pour "aider les immigrés à connaître leurs droits".

"New York est une lueur d'espoir et une opportunité pour tous et les immigrés ont toujours été partie intégrante de ce qui fait cet Etat", a commenté Andrew Cuomo, cité dans le communiqué.

Le projet, que le gouverneur présente comme le premier du genre, "offrira une aide juridique pour protéger les immigrés et s'assurer que l'Etat fait bien honneur aux valeurs incarnées par la dame dans notre baie", a-t-il ajouté, en référence à la Statue de la Liberté.

L'association de défense des minorités Make the Road New York a salué cette initiative mais estimé, dans un communiqué, que le montant annoncé était bien loin des 19 millions de dollars qu'elle estime nécessaire pour répondre aux besoins en matière d'aide juridique.


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter