NOUVELLES
23/03/2017 04:15 EDT | Actualisé 23/03/2017 04:29 EDT

Attentat de Londres: D'où vient cette fausse affiche du métro qui est devenue la réponse des Anglais aux terroristes

Au lendemain des attentats qui ont touché la ville de Londres et fait trois morts, le mercredi 22 mars, les messages de soutien ont fleuri sur les réseaux sociaux. Il y en a un qui a particulièrement été relayé: ce message, écrit au marqueur sur un tableau d'informations du métro londonien.


«Et voilà pourquoi J'AIME Londres»

"On rappelle poliment à tous les terroristes qu'ici c'est Londres et quoique vous nous fassiez, nous continuerons de boire du thé et d'aller de l'avant. Merci". Cette phrase qui défie les terroristes a été présentée par de nombreux internautes comme ayant été écrite par un employé du métro londonien pour redonner le sourire aux usagers du "tube". L'image a été partagée plus de 10 000 fois en moins de 24 heures.

La réalité est un peu plus décevante, même si le message d'optimisme qu'il véhicule reste bien sûr valable. En réalité, ce message n'a jamais été vu dans le métro londonien et a été généré par un logiciel en ligne, sur le site www.tubesign.uk, servant à créer de faux messages d'informations.

Il semblerait que ce "fake" a été inspirée de cette citation, tirée du Disney "Mulan", laissée dans la station Tower Hill, juste après les attentats : "La fleur qui s'épanouit dans l'adversité est la plus rare et la plus belle de toutes".


«Difficile d'écrire aujourd'hui»

Le logiciel utilisé pour créer ce message, tubesign.uk, n'a pas été créé pour l'occasion. Il avait été mis en service en 2015 afin de divertir les internautes et créer des "memes". La photo d'origine, montrant le tableau d'informations, a pour sa part été prise en août 2007, puis retouchée par le créateur, Tim Waters, pour les besoins du logiciel.

Si cette initiative participe aujourd'hui à propager un message de paix et est saluée par certaines personnalités, c'était loin d'être le cas en 2015. Il y a deux ans, les transports de Londres avaient mené une action en justice afin de fermer l'application, et ce de peur que les faux messages induisent en erreur les passagers du métro et créent la panique. Le logiciel a fini par rouvrir en 2016, après la modification de quelques paramètres.

Même la première ministre en a parlé

Le message créé virtuellement a tellement été relayé que le député Simon Hoare l'a lu ce 23 mars, lors de la première réunion au Parlement depuis l'attaque. La première Ministre, Theresa May, l'a d'ailleurs qualifié de "merveilleux hommage" qui "résumait tout ce qui a été dit en ce lieux aujourd'hui".


«C'est ça Londres : quoi que vous nous fassiez, nous continuerons à boire du thé et d'aller de l'avant»

D'après le média britannique Metro, le député Simon Hoare a déclaré quelques temps après, que même si ce message avait été généré en ligne, le sentiment restait le même

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoAttaque à Londres Voyez les images