POLITIQUE
23/03/2017 10:04 EDT | Actualisé 23/03/2017 12:51 EDT

Andrew Potter quitte son poste de directeur de l'Institut d'études canadiennes à McGill

Andrew Potter, au centre d'une polémique plus tôt cette semaine à la suite d'un texte sur le cafouillage de l'autoroute 13 au cours de la tempête, cède sa place de directeur à l'Institut d'études canadiennes de McGill.

Dans une analyse publiée dans le Maclean's, M. Potter faisait différents liens controversés entre le manque de solidarité de la société québécoise et les problèmes dans l'intervention sur l'autoroute 13. Il avait par la suite présenté ses excuses.

Il en a fait l'annonce sur Twitter jeudi matin.

«Je regrette profondément plusieurs aspects de ma chronique - l'utilisation inadéquate d'anecdotes, son ton et le fait qu'elle peignait un portrait très critique de toute la province, écrit M. Potter. Ce n'était pas mon intention, cela ne reflète pas ma vision du Québec et je suis très peiné devant le déroulement de la situation.»

L'Institut a accepté la démission de M. Potter, lit-on dans un communiqué. M. Potter «continuera à occuper son poste actuel à la Faculté des arts de McGill en tant que professeur agrégé (professionnel)», précise l'Institut.

LIRE AUSSI:

» Andrew Potter se rétracte

» Un expert de McGill blâme la société québécoise

» A-13: la SQ admet un « bris dans la chaîne de commandement »

» Le recours des automobilistes coincés sur l'A-13 sud s'étend

» Autoroute 13: Couillard présente ses excuses et lance une enquête