NOUVELLES
19/03/2017 10:21 EDT | Actualisé 20/03/2018 01:12 EDT

Saut Hermès - Grand Prix: Tops-Alexander, la survivante

Deux femmes seulement, Edwina Tops-Alexander et Pénélope Leprévost, ont réussi un sans-faute sous la verrière du Grand Palais à l'occasion du Grand Prix de saut Hermès, dimanche, l'Australienne prenant le meilleur sur la Française pour 8/100e de seconde.

Le parcours de la première manche a en effet provoqué une véritable hécatombe. Quatorze des 47 partants ont jeté l'éponge après avoir fait tomber une ou plusieurs barres.

Longtemps, le jeune Irlandais Bertram Allen est resté le seul à n'avoir commis aucune faute. Au point que l'on commençait à se demander si un barrage aurait lieu pour départager les cavaliers ayant réussi un parcours parfait en première manche.

Jusqu'au passage de Pénélope Leprévost. La championne olympique par équipes et son étalon Vagabond de la Pomme ont réussi là où tous les cadors avaient échoué, terminant le tour de piste sans faire tomber une barre, presque une heure après Allen.

Quelques minutes plus tard, Tops-Alexander, 43 ans, dernière concurrente en piste, lâchait la bride à sa formidable jument California pour parvenir elle aussi à l'exploit.

Les favoris éliminés, les trois heureux cavaliers pouvaient s'affronter dans un barrage.

Eliminé d'emblée par la chute d'une barre, Allen, le seul homme de la finale, assistait à deux superbes manches de ses rivales. Leprévost d'abord, signait un sans-faute qui contraignait Tops-Alexander à miser sur la vitesse.

L'Australienne, rarement gagnante à ce niveau, pouvait compter sur sa jument pour s'imposer sur le fil, avec une différence de temps correspondant à 3 petits centimètres.

"Toutes les difficultés individuelles que vous pouvez avoir dans un Grand Prix étaient concentrées ici", expliquait l'Allemand Christian Ahlmann, cinquième.

Un sentiment exprimé de manière plus critique par le Suisse Philippe Guerdat, entraîneur de l'équipe de France: "On joue là sur les moyens des chevaux. On n'a pas le droit de les faire forcer pareillement. Ils étaient en apnée à la sortie du triple et n'avaient plus les moyens de continuer", s'est plaint le Suisse à l'issue du premier parcours.

cha/chc

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!