NOUVELLES
19/03/2017 09:40 EDT | Actualisé 20/03/2018 01:12 EDT

Le Tournoi 2017 en bref

Le Tournoi 2017 des six nations, disputé entre le 4 février et samedi, en bref:

LES CHIFFRES

1. Première défaite pour Maro Itoje. Le jeune (22 ans) deuxième ou troisième ligne anglais, sélectionné par Eddie Jones pour la première fois lors du Tournoi 2016, n'avait jusqu'ici jamais perdu avec son pays. L'Irlande a mis fin samedi à cette belle série de 11 victoires.

18. Comme la Nouvelle-Zélande, l'Angleterre est tombée après 18 victoires consécutives accumulées depuis fin 2015. Point commun entre ces co-records: ils ont été brisés net par l'Irlande, héroïque fin novembre à Chicago contre les All Blacks (40-29) comme samedi à Dublin face au XV de la Rose (13-9), le lendemain de la Saint Patrick, pour que la fête dure tout le week-end sur l'île-émeraude.

26. L'Italie n'a pas battu son record d'essais encaissés en une édition (29 l'an dernier), ni celui des points concédés (201), qui s'était établi à 228 en 2000, lors de sa première dans le Tournoi. Mais l'impression d'ensemble reste catastrophique: si les Italiens ont parfois brillé offensivement, leurs carences défensives et leur incapacité à tenir tout un match ont été criantes.

LES HOMMES

Elliot Daly. L'ailier anglais (24 ans, 13 sélections) a été le grand artisan du succès anglais au pays de Galles (16-21) avec un essai à cinq minutes du terme. Encensé par Eddie Jones, titulaire lors des cinq matches, il est l'un des hommes sur lesquels compte l'Australien pour que l'Angleterre devenienne championne du monde en 2019.

Stuart Hogg. L'arrière écossais a livré un Tournoi plein et n'est pas étranger au meilleur bilan du XV du Chardon (3 victoires, 2 défaites) depuis 2006. Le joueur de Glasgow, qui compte déjà 53 sélections à seulement 24 ans, s'est montré un véritable cauchemar pour les défenses irlandaise (2 essais) et française (1).

Louis Picamoles. "King Louis", comme le surnomment les Anglais, a sans doute été le meilleur Français. Ses percussions, souvent impressionnantes, toujours précieuses, ont permis à un XV de France souvent laborieux dans ses attaques de rester dans l'avancée. De tout le Tournoi, c'est le joueur qui a battu le plus de défenseurs et l'un de ceux qui a gagné le plus de mètres avec le ballon.

LES DECLARATIONS

"Nous sommes des êtres humains et donc pas parfaits. Et c'est pour ça que les records s'arrêtent à 18 ou 17." Eddie Jones, le sélectionneur anglais, après sa première défaite avec le XV de la Rose, samedi contre l'Irlande.

"Je n'ai jamais vécu ce genre de dénouement". Le sélectionneur français Guy Novès, qui a pourtant de la bouteille, a vu son équipe passer samedi 20 minutes de temps supplémentaire devant la ligne d'en-but galloise, enchaînant mêlée sur mêlée, avant d'inscrire un essai synonyme de victoire (20-18).

"Beaucoup de gens n'attendent que des mauvais résultats pour ensuite critiquer". Le capitaine italien Sergio Parisse a semblé déplorer après le revers face à la France (18-40) que la place de son équipe dans le Tournoi soit autant contestée.

pyv/chc

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!