NOUVELLES
19/03/2017 09:14 EDT

Des communautés autochtones pourraient bientôt recevoir des livraisons par drone

Radio-Canada.ca

Une entreprise torontoise veut utiliser des drones pour livrer de la marchandise dans une quarantaine de communautés autochtones isolées du Nord de l'Ontario. Le projet pilote de Drone Delivery Canada suscite déjà beaucoup d'intérêt.

Un texte de Philippe de Montigny

Certaines communautés autochtones ne sont accessibles que par avion ou par hélicoptère. Dans le Nord ontarien, il n’est pas surprenant de trouver deux litres de jus d'orange à près de 30 $ et il faut souvent attendre plusieurs jours avant d'obtenir des médicaments ou de l'équipement, raconte le grand chef adjoint de la Nation Nishnawbe Aski, Jason Smallboy.

« Si nous avions un drone pour livrer les fournitures médicales dont nous avons besoin, nous pourrions sauver des vies. » - Jason Smallboy, grand chef adjoint de la Nation Nishnawbe Aski

Drone Delivery Canada affirme que la livraison par drone est plus rapide, moins coûteuse et plus facile à organiser qu’en avion. Les petites machines volantes peuvent transporter jusqu’à 4,5 kg de marchandises.

L’entreprise compte établir une première base près de Thunder Bay, d’où les drones seraient déployés et pilotés. « Nous voyons cette technologie comme un moyen de relier ces communautés », explique le PDG, Tony Di Benedetto.

Les drones pourraient également servir à d’autres fins et permettre de faciliter des opérations de recherche et de sauvetage et de mieux prévoir des inondations, très fréquentes dans cette région qui compte beaucoup de lacs et de rivières.

Emplois créés pour les communautés autochtones

La compagnie veut aussi former et embaucher des membres des communautés autochtones.

« Notre but est de travailler avec ces communautés autochtones, parler de cette technologie dans les écoles, former et embaucher des jeunes. » - Tony Di Benedetto, PDG, Drone Delivery Canada

Le groupe Pontiac pour le développement économique autochtone assurera la liaison entre la compagnie et les Premières Nations.

L’associé Jonathan Araujo de la Première Nation de Wikwemikong estime qu’il s’agit d’une nouvelle occasion « excitante » de créer des emplois pour ces jeunes, qui n’ont souvent pas d’autres choix que de travailler dans l’industrie minière.

« C’est important d’investir en infrastructure, mais développer et enrichir ce capital humain est essentiel pour l’avenir de nos communautés. » - Jacob Taylor, associé du groupe Pontiac

Après des essais dans la région de Kitchener-Waterloo, l'entreprise testera ses drones dans les prochains mois en Alberta en vue d'obtenir l’autorisation de Transports Canada.

Elle espère déployer sa flotte dans le Nord de l’Ontario au début de l’année prochaine.

À VOIR AUSSI

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 7 robots et drones qui changeront nos vies Voyez les images