NOUVELLES
16/03/2017 15:00 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

Un ex-conseiller de Trump a reçu des milliers de dollars de la Russie

WASHINGTON — L'ancien conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, Michael Flynn, a été payé plus de 33 750 $ US par un réseau de télévision géré par le gouvernement de la Russie pour un événement à Moscou en décembre 2015 — de même que des milliers de dollars de plus en dépenses et pour d'autres discours, ont montré des documents dévoilés jeudi.

La relation financière de M. Flynn avec le réseau RT pourrait enfreindre un article de la Constitution des États-Unis interdisant les cadeaux de gouvernements étrangers, a indiqué un membre démocrate du Congrès.

Le comité de la Chambre des représentants sur la surveillance et les réformes gouvernementales a dévoilé des documents obtenus durant son enquête sur les activités de M. Flynn dans les mois ayant précédé sa désignation par M. Trump comme conseiller à la sécurité nationale. Les documents ont montré que le réseau RT de la Russie — désigné par la communauté du renseignement aux États-Unis comme une branche de propagande du gouvernement russe — a également payé pour des séjours dans des hôtels de luxe et d'autres dépenses de M. Flynn et de son fils d'âge adulte, Michael Flynn Jr., durant leur voyage à Moscou.

M. Flynn, qui avait été congédié en août 2014 à titre de directeur de l'Agence du renseignement de la défense (DIA), était assis à côté du président russe Vladimir Poutine durant un gala télévisé de RT. M. Trump a congédié M. Flynn comme conseiller à la sécurité nationale le mois dernier, disant que M. Flynn avait induit en erreur le vice-président Mike Pence et d'autres responsables à la Maison-Blanche concernant ses entretiens avec l'ambassadeur de la Russie aux États-Unis.

Les documents fournis par le représentant démocrate du Maryland Elijah Cummings font aussi état de deux paiements de 11 250 $ US à M. Flynn par deux autres firmes russes pour des discours à Washington en 2015.

M. Cummings a affirmé que les montants versés à M. Flynn par RT violaient l'article sur les émoluments de la Constitution américaine, qui interdit le versement d'argent aux militaires à la retraite par des gouvernements étrangers.

Dans des lettres envoyées à M. Trump, au secrétaire à la Défense, James Mattis, et au directeur du FBI, James Comey, M. Cummings affirme que M. Flynn a «violé la Constitution en acceptant des dizaines de milliers de dollars de la part d'un ennemi mondial qui a attaqué» la démocratie américaine. M. Cummings fait référence aux conclusions des agences américaines du renseignement selon lesquelles la Russie a été l'instigatrice d'une cyberattaque contre des organisations et des responsables du Parti démocrate dans les mois ayant précédé l'élection présidentielle américaine.

Un porte-parole de M. Flynn a dit jeudi que celui-ci avait informé son ancien employeur, la DIA, avant de se rendre à Moscou et après son retour.