NOUVELLES
16/03/2017 10:46 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

Si Trump baisse l'impôt des entreprises, des décisions devront être prises ici

MONTRÉAL — La baisse de l'impôt des entreprises que se propose de faire le président américain Donald Trump devrait préoccuper les gouvernements d'ici encore plus que l'ALÉNA, car elle pourrait avoir de sérieuses répercussions ici, estime l'ancien premier ministre Jean Charest.

M. Charest a participé, jeudi à Montréal, à une discussion sur les occasions d'affaires pour les entreprises québécoises dans le cadre de l'Accord de libre-échange nord-américain et de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne. L'événement était organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

C'est dans ce cadre qu'il a manifesté ses craintes que le président américain réduise de 35 à 20 pour cent l'impôt des entreprises comme il envisage de le faire. Au Canada, l'impôt comparable est de 27 pour cent, au Québec de 26,9 pour cent, a-t-il noté.

Une baisse de l'impôt des entreprises américaines «aurait un impact très important sur les décisions d'investissement au Canada», fait valoir M. Charest.

Il estime que «des décisions très urgentes» devront être prises au Canada «pour s'ajuster». Il n'est toutefois pas allé jusqu'à demander aux gouvernements d'ici de baisser les impôts des entreprises.