NOUVELLES
16/03/2017 04:17 EDT | Actualisé 16/03/2017 04:17 EDT

Abus sexuels: le président de la Fédération américaine de gymnastique démissionne

Le président de la Fédération américaine de gymnastique Steve Penny a démissionné jeudi, en raison d'un scandale d'agressions sexuelles par des médecins et entraîneurs de la Fédération, à propos duquel il est accusé d'avoir alerté trop tardivement les autorités.

Pas moins de 368 anciennes gymnastes, certaines âgées de moins de 13 ans au moment des faits, ont affirmé avoir été agressées sexuellement par des médecins et entraîneurs ces vingt dernières années, notamment lors de stages d'entraînement.

"Ma décision de quitter mon poste de président est uniquement destinée à soutenir les meilleurs intérêts de USA Gymnastics", a indiqué M. Penny dans un communiqué, précisant avoir été effaré quand il a appris cette histoire d'abus sexuels dans son sport.

"Cela m'a brisé le coeur d'apprendre qu'il y avait eu des agressions et cela me rend malade que de jeunes athlètes aient été exploitées de cette manière", a-t-il ajouté.

Steve Penny, qui était l'objet de multiples accusations pour sa gestion de ce scandale, a présenté sa démission lors d'une réunion téléphonique du conseil d'administration de USA Gymnastics. Sa démission a été acceptée et le directeur du conseil Paul Parilla a été nommé pour diriger la fédération le temps qu'un remplaçant à M. Penny soit désigné.

"Le conseil estime que ce changement de dirigeant aidera USA Gymnastics à faire face aux défis actuels et à mettre en place des solutions pour faire avancer l'organisation dans la promotion d'un environnement sûr pour ses athlètes, à tous les niveaux", a déclaré M. Parilla.

Le Comité olympique américain (Usoc), qui aurait aussi demandé la démission de Steve Penny, s'est félicité de cette décision: "Cette annonce aujourd'hui, on l'espère, permettra à USA Gymnastics de tourner son attention vers l'avenir avec un environnement sûr pour ses athlètes et un succès continu en compétition", a ainsi noté le président de l'Usoc, Larry Probst.

Cette affaire a débuté en décembre lorsque le journal Indianapolis Star, après neuf mois d'enquête, avait révélé que 368 membres, enfants et adolescentes, de clubs affiliés à la fédération de gymnastique avaient été victimes d'agressions sexuelles au cours des vingt dernières années.

Un ancien médecin de l'équipe de gymnastique américaine, le docteur Lawrence Nassar, a été inculpé le mois dernier de 22 chefs d'inculpation pour agression sexuelle, y compris sur des filles âgées de moins de 13 ans.