NOUVELLES
16/03/2017 12:11 EDT | Actualisé 16/03/2017 12:11 EDT

Morts dans la tempête: les collègues des victimes bouleversés

L'ambiance était lourde jeudi matin à l'entrée au travail des employés chez Gilmyr Transport. Les deux hommes qui sont morts dans leur véhicule enlisé dans la neige, à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, travaillaient tous deux pour l'entreprise de Montmagny.

Pierre Thibault et Mickael Fiset sont demeurés coincés dans leur véhicule pendant près de huit heures durant le blizzard. Malgré un appel de détresse, lancé vers 23 h 30 mardi soir, les secouristes n'ont pas été en mesure de localiser leur véhicule coincé dans la neige, à quelques kilomètres seulement de leur lieu de travail.

LIRE AUSSI:

» Deux hommes perdent la vie dans une voiture enlisée dans la neige

» Un piéton est tué par une déneigeuse

» Paralysie sur l'autoroute 13: «inacceptable», dit Coderre

Le directeur des opérations de Gilmyr Transport, Marcus Deschênes, a confié que les collègues de deux hommes étaient très secoués par les événements.

«C'est sûr que Gilmyr Transport est en deuil aujourd'hui. Ce qu'on peut faire, c'est de supporter tous les employés et de supporter les familles.»

— Marcus Deschênes

Les employés de Gilmyr Transport ont été rencontrés ce matin pour leur offrir du soutien psychologique. « Présentement, on a deux employés du CLSC qui sont ici en soutien pour nos employés. On a un psychologue de l'externe qui va venir travailler avec nous. C'est certain que c'est difficile pour toute l'entreprise, mais on va passer au travers en équipe », a indiqué Carl Martin, contrôleur financier.

Pierre Thibault était répartiteur chez Gilmyr Transport depuis deux ans et demi. Ironie du sort, il avait donné le mot d'ordre à ses collègues de ne pas prendre la route mardi soir en raison du mauvais temps qui faisait rage.

Un collègue a reçu un appel de détresse de la part des deux hommes peu après leur départ du travail, mais il n'a jamais réussi à se rendre puisque les routes étaient impraticables.

Des conditions extrêmes

Les opérations de déneigement ont même été interrompues dans la municipalité de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, mardi soir, en raison des conditions trop mauvaises.

Le maire Alain Fortier a été avisé à 4 h du matin qu'une opération avait été lancée pour secourir les travailleurs. Deux motoneigistes de la Sûreté du Québec se sont eux-mêmes enlisés en tentant de localiser les deux hommes. Plusieurs personnes ont tenté en vain de leur porter secours.

« On a essayé d'avoir des déneigeuses pour s'approcher, les gens ne voyaient absolument rien. Ça prenait le fossé, donc les gars ont décidé de revirer de bord, ils n'étaient pas capables de s'approcher. »

Ce n'est qu'autour de 6 h qu'une pelle mécanique a été utilisée pour tenter d'approcher le véhicule, ce qui a été fait environ deux heures plus tard. « Les bancs de neige faisaient 10 à 15 pieds de haut, c’était vraiment pas facile », précise le maire Fortier.

Durant l'opération, les occupants de trois autres véhicules enlisés dans la neige ont été retrouvés sains et saufs à proximité de celui des victimes.

Des autopsies seront pratiquées sur le corps des deux hommes pour déterminer la cause exacte de leur mort. On ne sait pas si le froid ou encore une intoxication au monoxyde de carbone est à l'origine des décès.