NOUVELLES
16/03/2017 13:59 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

Les employés autochtones moins bien rémunérés que les autres

Les employés autochtones qui travaillent à temps plein gagnent moins que les employés non autochtones, selon un rapport de Statistique Canada.

Les auteurs du rapport ont examiné l'intégration au marché du travail de la population autochtone vivant hors réserve dans les 10 provinces canadiennes de 2007 à 2015.

L'enquête révèle que les Autochtones qui occupent un travail à temps plein en 2015 gagnaient en moyenne 26,00 $ l'heure, alors que leurs collègues non autochtones en gagnaient 27,41 $.

Selon Statistique Canada, cet écart s'explique en partie par un niveau de scolarité inférieur. En 2015, un peu plus de la moitié des Autochtones avaient fait des études postsecondaires, contre 70 % de la population non autochtone.

« Pourtant, même parmi les personnes ayant terminé des études postsecondaires, les disparités entre les Autochtones et les non‑Autochtones au chapitre des taux d’emploi, d’activité et de chômage demeuraient », remarque Statistique Canada, notant que même parmi les personnes ayant fait des études postsecondaires, les gains des Autochtones étaient inférieurs à ceux réalisés par les non-Autochtones.

De tout temps, la population autochtone au Canada a été désavantagée sur le marché du travail par rapport à la population non autochtone.

Statistique Canada

Taux d'emploi

« L’intégration au marché du travail des Autochtones vivant hors réserve a été touchée plus durement par le ralentissement économique de 2008‑2009 que celle des non-Autochtones, et ce, durant une plus longue période », souligne Statistique Canada.

En 2015, le taux d'emploi chez les Autochtones était inférieur à celui enregistré par les non- Autochtones dans toutes les provinces.

Le taux d’emploi des Autochtones était le plus bas au Québec, suivi de près par la Colombie‑Britannique.

C'est toutefois en Saskatchewan qu'on observe la plus importante disparité des taux d'emploi, soit un écart de 18,5 points de pourcentage. Les provinces de l’Ouest présentaient aussi les disparités les plus importantes entre les taux de chômage des Autochtones et des non-Autochtones.

En revanche, le taux d'emploi des Autochtones était le plus élevé dans les provinces de l'Atlantique. C'est aussi dans cette région qu'on note le plus petit écart entre les Autochtones et les non-Autochtones, soit 7,4 points de pourcentage.