NOUVELLES
16/03/2017 07:48 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

La piscine Pierre-Harvey de Rimouski en attente de 800 000 $

À Rimouski, un projet de 800 000 dollars pour refaire le bassin de la piscine Pierre-Harvey a été déposé au ministère de l'Éducation.

Bien que la construction d’un nouveau complexe sportif vienne d’être annoncée à Rimouski, les démarches se poursuivent du côté de la piscine Pierre-Harvey, qui fait graduellement peau neuve depuis les dernières années.

Trois grands chantiers ont été menés à cette piscine située dans l'école secondaire Paul-Hubert au cours des six dernières années. L'enveloppe extérieure du bâtiment et les vestiaires ont notamment été refaits.

Le directeur des services des ressources matérielles à la Commission scolaire des Phares, Carl Ruest, explique que toute la céramique et la quincaillerie du bassin aquatique restent à refaire.

Dans un premier temps, la Commission scolaire espère pouvoir changer les systèmes de filtration et de ventilation l’an prochain. Le bassin ne se trouve pas dans un état de décrépitude, mais la situation doit être gérée avant que des problèmes ne fassent surface, selon Carl Ruest.

On a vraiment entrepris une cure de jouvence pour la piscine Pierre-Harvey.

Carl Ruest, directeur des services des ressources matérielles à la Commission scolaire des Phares

La Commission scolaire aimerait que ces travaux soient effectués l'été prochain, mais le gouvernement provincial n'a toujours pas confirmé sa participation. Si le feu vert est obtenu, la piscine Pierre-Harvey sera fermée de la mi-juin à la fin septembre.

Une baisse d’usagers envisagée

Par ailleurs, une nouvelle entente d'utilisation devra être signée avec la Ville de Rimouski après la construction du nouveau complexe sportif.

Actuellement, la municipalité contribue annuellement à la hauteur d’environ 145 000 dollars. Cette somme pourrait être revue à la baisse en fonction des besoins d'heures de piscine de la Ville et entraîner une perte financière pour la Commission scolaire des Phares.

On s’est pas du tout penchés sur ce qu’on ferait à ce moment-là, l’annonce est encore trop récente.

Carl Ruest, directeur des services des ressources matérielles à la Commission scolaire des Phares

Un protocole d’entente existe entre la Ville et la Commission scolaire des Phares depuis 1975.

D'après les informations de René Levesque