NOUVELLES
16/03/2017 08:36 EDT | Actualisé 17/03/2018 01:12 EDT

Italie/migrants: plus de 3 ans requis contre un passeur français bénévole

Le parquet italien a requis jeudi 3 ans et 4 mois de prison ferme et 50.000 euros d'amende contre Félix Croft, un bénévole français poursuivi pour aide à l'immigration clandestine après avoir été arrêté avec une famille soudanaise à Vintimille près de la frontière française.

Le verdict du tribunal d'Imperia, sur la côte près de la frontière française, a été fixé au 27 avril, a précisé à l'AFP l'avocate de M. Croft, Laura Martinelli. Il s'agit d'une première côté italien dans cette région.

Félix Croft, un Niçois de 28 ans, avait été arrêté le 22 juillet 2016 du côté italien de la frontière alors qu'il transportait dans sa voiture cinq personnes du Darfour -- le père, la mère enceinte, deux enfants et un oncle -- pour tenter de les faire passer en France.

"Il n'y avait pas d'état de nécessité", a insisté la procureure Grazia Pradella. "Ces personnes pouvaient demander d'activer les procédures pour le droit d'asile (en Italie) mais elles ont exprimé la volonté de rester clandestines".

Me Martinelli a pour sa part demandé la relaxe du jeune militant, estimant que le délit n'était pas constitué.

"Ces personnes se trouvaient dans un état de besoin tel qu'il fallait les aider", a-t-elle assuré, en rappelant que M. Croft avait agi "dans un souci humanitaire, pour aider deux enfants et une femme enceinte qui ne recevaient pas une assistance adéquate".

L'avocate a aussi demandé aux trois juges de tenir compte de la décision du tribunal de Nice contre Cédric Herrou, un agriculteur français poursuivi pour avoir aidé jusqu'à 200 clandestins et devenu un symbole de l'aide aux migrants à la frontière.

Côté français en effet, le tribunal a retenu "un état de nécessité" reconnu par une loi votée en 2012 et n'a infligé au militant qu'une amende de 3.000 euros avec sursis pour avoir pris des migrants en stop depuis l'Italie.

Des deux côtés de la frontière, les poursuites contre les militants reflètent un raidissement des autorités face au flux de milliers de migrants, essentiellement soudanais mais aussi éthiopiens ou érythréens, qui débarquent en Italie et gagnent Vintimille pour tenter de passer en France.

C'est en venant aider à Vintimille avec d'autres bénévoles que Félix Croft a pris dans sa voiture une famille alors hébergée dans une église.

fcc/ob/glr